Le prix de l'humour politique revient à …

  • A
  • A
Le prix de l'humour politique revient à …
@ MAXPPP
Partagez sur :

… François Goulard, pour son mot d'esprit sur la vie des anciens ministres.

En cette année d'élections riche en petites phrases politiques, le jury du Press Club a attribué lundi son prix "humour et politique" à François Goulard. L'ancien ministre succède ainsi à Laurent Fabius. Un "prix anniversaire" a également été décerné à Jean-Pierre Raffarin "pour l'ensemble de son oeuvre". Voici le palmarès.

Prix Humour et politique : François Goulard

Le président UMP du Conseil général du Morbihan et ancien ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a obtenu la palme 2012 pour cette pépite : "être ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas".

Prix spéciaux du jury : Ségolène Royal et Pierre Charon

Le jury n'a pas réussi à les départager. Les prix spéciaux du jury ont été décernés à Ségolène Royal pour cette phrase prononcée, à la veille de la primaire PS : "Ce n'est pas plus mal que ce soit une femme qui soit élue pour faire le ménage".





Le sénateur UMP Pierre Charon est ex-aequo avec cette vacherie à l'encontre de la candidate EELV à la présidentielle : "Eva Joly, c'est un pour tous, tous pour un et deux pour cent".

Prix de l'encouragement : Thierry Mandon

mandon
Le jury lui demande de persévérer. Thierry Mandon, porte-parole du groupe PS à l'Assemblée a reçu le prix de l'encouragement pour avoir déclaré, après avoir battu aux législatives, l'UMP Georges Tron, soupçonné de harcèlement podologique : "ça lui fera les pieds !".

Prix des internautes : Thierry Mariani

Le prix des internautes est revenu à l'ex-ministre UMP des Transports, Thierry Mariani, pour cette phrase : "Il est plus facile de pacifier la Libye que l'UMP".

Ils n'ont pas été récompensés mais…

Le jury ne leur a pas attribué de prix mais Europe1.fr tient à les féliciter.

Philippe Poutou, ex-candidat NPA à la présidentielle : "Je n’ai pas l’habitude d'être seul : on arrive chez le patron en groupe, on séquestre en groupe", avait-il confié, invité de l'émission Des paroles et des actes.





Bernard Cazeneuve, l'un des quatre porte-parole de François Hollande pendant la campagne présidentielle, pour ce bon mot : "L'heure d'été aura surtout un avantage : c'est une heure de moins de Nicolas Sarkozy". 

Jean-Christophe Lagarde, député centriste pour cette vacherie à l'égard d'Hervé Morin : "0 % pour un fromage c‘est bon pour la santé mais pas pour un sondage présidentiel".