Le président tchèque critique mais vote

  • A
  • A
Le président tchèque critique mais vote
Partagez sur :

L’eurosceptique Vaclav Klaus avait déclaré cette semaine à Paris que ce scrutin n'était "pas nécessaire". Dans son pays, l’abstention devrait être massive.

Une horde de journalistes l’attendait samedi matin à la sortie de son bureau de vote à Prague. Le président tchèque Vaclav Klaus a bel et bien voté samedi matin pour les élections européennes. "J'aimerais bien que ces élections contribuent à composer un Parlement européen permettant que le prochain scrutin européen ait davantage de sens et d'importance", a lancé cet eurosceptique convaincu.

Vaclav Klaus avait déclenché la polémique en déclarant cette semaine à Paris que ce scrutin européen n'était "pas nécessaire". Bernard Kouchner a vu là une "entreprise de démolition"."Tout ce qui décourage le vote décourage l'Europe", a commenté le ministre français des Affaires étrangères.

Pour Vaclav Klaus, la démobilisation électorale devrait au contraire être reçue comme un "signal important sur le déficit démocratique" dans l’Union européenne. Dans son pays, les derniers sondages prédisent une participation de 28,48% seulement, soit un score encore plus bas qu'en 2004 alors qu’il était déjà à l’époque inférieure à la moyenne européenne.