Le président polynésien crée son parti la veille de l'arrivée de Hollande

  • A
  • A
Le président polynésien crée son parti la veille de l'arrivée de Hollande
Le président de la Polynésie française Edouard Fritch.@ GREGORY BOISSY / AFP
Partagez sur :

Tous ses sympathisants sont venus habillés de rouge, la couleur du nouveau parti, mais aussi celle de la Polynésie française.

Le président de la Polynésie française Edouard Fritch a créé son propre parti à Tahiti, samedi devant plus de 8000 sympathisants, à la veille de l'arrivée de François Hollande dans cette collectivité d'outre-mer.

Protégé et ex beau-fils de Gaston Flosse. Edouard Fritch a annoncé le nom de son nouveau parti, le Tapura Huiraatira (le parti du peuple, en tahitien, "le parti des gens heureux", selon lui) dans une salle de spectacle bondée.L'autonomiste Edouard Fritch, 64 ans, a fait toute sa carrière politique dans le sillage de Gaston Flosse, son mentor et ex-beau-père. Mais les deux hommes se sont brouillés après l'inéligibilité de Gaston Flosse dans une affaire d'emplois fictifs, qui lui a fait perdre le pouvoir en septembre 2014. Edouard Fritch a ensuite été exclu de son parti, le puissant Tahoeraa de Gaston Flosse, mais de nombreux élus l'ont suivi.

"Juppé ou Sarkozy, on verra" plus tard. Edouard Fritch a préféré éluder les questions sur les alliances avec les partis nationaux. "Certains d'entre nous sont proches de Juppé, d'autres de Sarkozy, on verra", a-t-il déclaré. L'alliance avec l'UMP reste l'hypothèse privilégiée par son entourage. L'un des ministres du gouvernement d'Edouard Fritch, Tearii Alpha, préside le comité de soutien d'Alain Juppé en Polynésie. François Hollande est attendu dimanche en fin de soirée à Tahiti après un court séjour à Wallis-et-Futuna. Il passera la journée de lundi à Tahiti et Raiatea, et rencontrera dans la soirée le leader indépendantiste Oscar Temaru, dont le parti est allié au PS.

Désormais président d'un parti populaire, président de la Polynésie française et maire de Pirae, l'ancien fief de Gaston Flosse, Edouard Fritch prend une revanche politique sur son nouvel adversaire. Mais Gaston Flosse, 84 ans, a prouvé à plusieurs reprises qu'il pouvait revenir. Sa peine d'inéligibilité sera purgée en 2017, près d'un an avant les prochaines Territoriales.