Le président au secours de Guéant

  • A
  • A
Le président au secours de Guéant
Nicolas Sarkozy a défendu son ministre de l'Intérieur lundi.@ REUTERS
Partagez sur :

Nicolas Sarkozy a jugé "ridicule" la polémique sur les propos de "bon sens" du ministre.

Alors que Claude Guéant est dans la tourmente après ses propos sur les "civilisations", Nicolas Sarkozy prend sa défense. Dans l'entretien enregistré avec Angela Merkel, et qui sera diffusé lundi soir sur France 2 et ZDF, le chef de l'Etat estime que la "polémique" provoquée par les propos de son ministre, pour qui "toutes les civilisations ne se valent pas", est "ridicule". Et il estime que Claude Guéant a tenu des propos de "bon sens".

"Le ministre de l'Intérieur a dit qu'une civilisation, un régime, une société qui n'accordaient pas la même place et les mêmes droits à des hommes et à des femmes, ça n'avait pas la même valeur", selon Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy défend Claude Guéant :

Réaction du CFCM

Et le chef de l'Etat de se placer au-dessus de la mêlée : "si on veut bien ne pas polémiquer, ça éviterait de perdre beaucoup de temps", fustige-t-il. Reste que la controverse continue et que les réactions ne cessent de pleuvoir après les propos du ministre, tenus samedi à huis clos  devant le syndicat étudiant UNI. La gauche, mais aussi certains responsables de droite, ont critiqué le ministre de l'Intérieur.

Et lundi, le Conseil français du culte musulman a demandé à Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, également chargé des cultes, de dire qu'il ne visait pas "la civilisation musulmane". Car, explique son président dans un courrier, "nombre de nos concitoyens de confession musulmane se sont sentis visés par ces déclarations nous l'ont fait savoir".