Le préfet de la Sarthe attaque le candidat FN au Mans

  • A
  • A
Le préfet de la Sarthe attaque le candidat FN au Mans
@ MAXPPP
Partagez sur :

Louis Noguès avait laissé entendre que les agents de l’Etat pourraient mettre la pression sur ses colistiers.

Louis Noguès commence à collectionner les plaintes. Le candidat Front national au Mans était déjà l’objet de deux recours, le voilà avec une troisième plainte sur le dos. Le préfet de la Sarthe a en effet saisi la justice jeudi après des propos du candidat qui a soupçonné des agents de l'État de vouloir dévoiler les noms de ses colistiers qui pourraient ensuite "subir des pressions", a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture.

Des "personnes très bien intentionnées"… Mardi sur France 3 Maine, Louis Noguès a assuré que sa liste pour les municipales est prête mais qu'il ne la remettrait qu'au dernier moment parce qu'il existe à la préfecture des "personne très bien intentionnées" susceptibles de dévoiler les noms des candidats, qui pourraient ensuite "subir des pressions" afin de les "inciter à quitter cette liste". Le préfet a saisi le procureur de la République concernant ces propos "qui mettent en cause les agents de l'État", a dit jeudi François de Kerever, directeur de cabinet de la préfecture de la Sarthe. Le préfet a aussi envoyé un courriel de soutien aux agents qui se sont émus de ces propos mettant en cause leur impartialité, a-t-il dit.


Deux plaintes pour "la rumeur du 9-3". La campagne du candidat FN au Mans fait déjà l'objet de deux plaintes à son encontre, de la mairie du Mans et de la Setram (bus et tram du Mans), a-t-on appris auprès de Joëlle Rieutort, procureur de la République. Ces plaintes font suite à une conférence de presse où il est accusé d'avoir propagé la "rumeur du 9-3" selon laquelle la municipalité aurait accepté d'accueillir des habitants de la Seine-Saint-Denis en échange de subventions. Selon la mairie du Mans, qui se fonde sur des propos rapportés par des journalistes présents à la conférence de presse, M. Noguès a évoqué "des cars entiers de Noirs déversés au Mans". Une enquête est en cours suite à ces plaintes, a précisé le procureur.

Contre-attaque. Louis Noguès avait lui aussi annoncé son intention de porter plainte à son tour contre le maire socialiste du Mans, Jean-Claude Boulard, candidat à sa succession, pour "dénonciation calomnieuse". Cette plainte n'avait toujours pas été communiquée au parquet jeudi matin, a précisé Mme Rieutort. Ces derniers mois, plusieurs villes, comme Limoges et Niort, ont porté plainte "contre X" à la suite de rumeurs selon lesquelles elles auraient accepté d'accueillir des habitants de la Seine-Saint-Denis en échange de subventions.