Comment Martine Aubry entend monter en première ligne

  • A
  • A
Comment Martine Aubry entend monter en première ligne
@ REUTERS
Partagez sur :

OFFENSIVE - La maire de Lille va désormais monter en première ligne, dans les médias, mais aussi auprès des élus et des militants.

Martine Aubry a sévèrement taclé, dimanche dans le JDD, la politique économique de l'exécutif, et elle ne compte pas s'en tenir là. Cette longue interview n'était en effet que la première étape d'une offensive appelée à s'amplifier. La maire de Lille est de retour sur le devant de la scène pour de bon, et les prochaines étapes sont déjà prévues.

>> LIRE AUSSI - Martine Aubry : la réponse de Valls et Hollande

D'abord, Martine Aubry sera désormais beaucoup plus présente dans les médias. "Elle sera de tous les débats politiques", assure l'un de ses proches. L'ancienne première secrétaire du PS et ses équipes envisagent très sérieusement, dans les prochaines semaines, une invitation à Des paroles et des actes, la grande émission politique de prime time sur France 2.

Elle a publié sa contribution aux Etats généraux du PS. En outre, un site internet dédié à l'action de Martine Aubry, ensemble-reussir.fr, a été lancé dimanche. On peut d'ores et déjà y lire sa contribution aux Etats généraux du PS, dans laquelle elle plaide pour "une nouvelle social-démocratie", c'est-à-dire "ni le libéralisme économique, ni le social-libéralisme". Et une newsletter sera envoyée chaque semaine à ses soutiens.

Aubry Valls 1280

© Reuters


Les équipes de Martine Aubry envisagent aussi plusieurs sorties sur le terrain, notamment à la rencontre des militants socialistes. "Depuis des mois, les fédérations l'invitent", raconte un élu. "Elle s'astreignait à ne pas répondre pour ne pas gêner, mais ça, c'est fini".

>> LIRE AUSSI - Aubry et Ayrault, la rencontre secrète

Dîners avec des parlementaires. Enfin, il s'agit pour la maire de Lille d'organiser ses troupes politiques. Toutes les deux semaines, ses lieutenants à l'Assemblée nationale organisent des dîners avec les parlementaires proches de ses idées. Elle sera désormais régulièrement présente lors de ces agapes.

Autant de signes qui confirment que la détermination de Martine Aubry est réelle. Et même si elle prétend ne vouloir que le "débat d'idées", c'est plutôt le rapport de force qui se profile à l'horizon.

>> LIRE AUSSI - Pour Aubry, Sarkozy est "ringard"