Le Pen : Tapie répond par la provoc’

  • A
  • A
Le Pen : Tapie répond par la provoc’
@ REUTERS
Partagez sur :

Tapie a répondu avec humour à l’information selon laquelle il aurait demandé un accord à Le Pen.

Bernard Tapie qui prétend être un "vieux copain" de Jean-Marie le Pen, ça peut sembler surréaliste. C’est pourtant bien ce qu’il a déclaré, en plaisantant, mercredi matin sur France Info, réagissant ainsi à l’information selon laquelle il aurait rendu visite au patron du FN en mars 1993, afin de sceller un accord pour les législatives.

"On est des vieux copains"

De son côté, Jean-Marie Le Pen confirme l’entrevue, mais dément un accord. Bernard Tapie, lui, nie aussi la rencontre, mais préfère jouer sur le second degré. "Evidemment, et pas qu'en 1993, on est des vieux copains. Il faut savoir qu'on se voyait régulièrement parce qu'on jouait au poker ensemble à peu près une fois par semaine à Versailles, chez lui. Mais pas pour parler de politique, on est des copains, on parle ensemble", a-t-il lancé sur France Info, déconcertant son interlocuteur.

"Non, mais sérieusement. Pourquoi voulez-vous que je le vois pour les élections, puisque le soir même du premier tour, il avait annoncé qu'il laissait tous ses candidats présents ? Donc il n'y avait pas de raison que je le vois pour autre chose que pour une grande amitié", a-t-il ensuite affirmé, démentant avec ironie cette entrevue.

"C’était de la comédie"

Celui qui est récemment revenu dans l’actualité à la faveur des 220 millions d'euros qu’il a perçus de l'État, en règlement du litige Adidas, a ensuite affirmé, sur un ton provocateur : "quand je le traitais de 'gros con', c'était uniquement pour amuser la galerie. Un jour, j'ai dit aussi que c'était un salaud. Tout ça, c'était de la comédie". Avant de conclure par une plaisanterie : "il paraît qu'on a trouvé des traces ADN de moi sur le vase de Soissons, alors là par contre je démens !"