Le Pen surfe sur l’identité nationale

  • A
  • A
Le Pen surfe sur l’identité nationale
Partagez sur :

Lors de ses vœux, le président du FN a estimé que son parti pourrait maintenir des candidats dans 10 à 12 régions au second tour.

Jean-Marie Le Pen espère bien profiter du débat sur l'identité nationale pour relancer le Front aux élections régionales. Le président du FN a réclamé la tenue en 2010 d'un référendum sur l'immigration, estimant que le "critère ethnique" était "l'une des composantes" de l’identité nationale.

Et de remercier Nicolas Sarkozy qui lui "a rendu un fier service en lançant ce débat dans l'espoir de "siphonner" les voix d'extrême droite, comme à la présidentielle de 2007". "En lançant en pleine campagne électorale un débat truqué sur l'identité nationale, aux bons soins du ministre socialiste et immigrationniste de l'Immigration, Nicolas Sarkozy a involontairement réveillé les Français", a estimé le président du Front.

Ecoutez le reportage d’Antonin André :


Au sujet des régionales, Jean-Marie Le Pen se veut confiant, indiquant être en mesure de maintenir ses candidats au second tour dans "dix à 12 régions" avec la possibilité de faire perdre à la droite les deux dernières régions qu'elle détient encore. Lui-même conduira la liste FN en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, pour une ultime campagne.

Interrogé sur son avenir politique, Jean-Marie Le Pen a confirmé que le congrès destiné à désigner son successeur se tiendrait "soit fin 2010, soit début 2011", comme cela est déjà prévu depuis plus d'un an.