Le Pen pointe le "mépris" de Longuet

  • A
  • A
Le Pen pointe le "mépris" de Longuet
@ EUROPE 1
Partagez sur :

La présidente du FN a ironisé sur l'appel du pied du ministre aux électeurs d'extrême droite.

L'appel du pied de Gérard Longuet aux électeurs de Marine Le Pen restera lettre morte. Mardi soir, sur Europe 1, la présidente du Front national, qui a recueilli 17,90% des suffrages au premier tour de la présidentielle, a fermement répondu à l'interview du ministre de la Défense dans Minute.

Dans cette interview à l'hebdomadaire d'extrême droite , Gérard Longuet parle de Marine Le Pen comme d'un "interlocuteur", une première pour un membre du gouvernement. "C'est un constat. Il y a une différence notable entre Marine Le Pen et son père", affirme le ministre, qui a déclenché une vive polémique jusque dans son propre camp.

"M. Longuet n'est pas l'arbitre des élégances"

"Je me demande si on peut parler avec Monsieur Longuet, compte tenu de son passé. Je ne sais pas si on peut parler avec des gens d'extrême droite", a rétorqué Marine Le Pen, faisant référence au passé du ministre à Occident, un mouvement d'extrême-droite dissout en 1968.

"Monsieur Longuet n'est pas l'arbitre des élégances, ce n'est pas à lui ni aux autres de considérer que mes électeurs sont respectables ou non, républicains ou non. Je trouve que ce comportement exprime un mépris profond", a-t-elle poursuivi.

L'interview de Marine Le Pen :

Le Pen "espère que ça va continuer"

Cet interview de Gérard Longuet a suscité l'indignation dans les rangs mêmes de la majorité. Rachida Dati s'est dite "choquée". "Je n'adhère absolument pas au fait qu'on puisse dire que Mme Le Pen est un interlocuteur. De même que je suis pour l'intégration des immigrés venus légalement en France et non pas pour le tri entre ‘bons’ et ‘mauvais’ immigrés", a-t-elle déclaré.

Marine Le Pen ne s'est pas laissé bercer par les paroles du ministre de la Défense. "Je me rappelle il y a quelques semaines que Monsieur Longuet tenait des propos absolument épouvantables à mon encontre, et je remarque que par le miracle des élections tous ces gens finissent par devenir charmants. J'espère que ça va continuer après les élections…", a-t-elle conclu.