Le Pen père et fille : "une brouille sans issue" au FN

  • A
  • A
Le Pen père et fille : "une brouille sans issue" au FN
@ Reuters
0 partage

ANALYSE - Derrière la querelle entre Marine Le Pen et son père, c'est la question de l'identité du Front national qui est à nouveau posée.

Quel Front national ? En dénonçant la "faute politique" de son père, auteur d'une nouvelle sortie controversée, Marine Le Pen a rappelé à l'ordre Jean-Marie Le Pen comme elle ne l'avait jamais fait auparavant. Un recadrage public qui a fortement déplu au patriarche. Derrière la brouille politique entre le père et la fille, c'est la question de l'identité du Front national qui est à nouveau posée.

Le vieux débat sur la normalisation ressurgit. Alors même que la stratégie de dédiabolisation de Marine Le Pen commence à payer dans les urnes avec les bons scores enregistrés par son parti aux élections municipales et européennes, son père, Jean-Marie Le Pen n'en a cure. Et fustige la normalisation de son parti. Le président d'honneur du FN considère qu'il n'a "sûrement pas" commis de faute politique. La faute politique, dit-il en creux, ce sont tous ceux qui ont œuvré pour la dédiabolisation de son parti qui en sont les premiers responsables.

A qui "la faute politique" ? "La faute politique, c'est ceux qui se sont alignés sur la pensée unique. Ils voudraient ressembler aux autres partis politiques. Si c'est le voeu d'un certain nombre de dirigeants du FN, ils ont réussi. C'est eux qui ont fait une faute politique, pas moi", a-t-il déclaré sur BFM-TV. "Jean-Marie Le Pen fait passer un message à sa fille qui n'est pas forcément faux : si le FN se normalise à outrance et rentre dans les codes langagiers et idéologiques de ses adversaires, il perdra en attractivité électorale", souligne le spécialiste de l'extrême droite Jean-Yves Camus, contacté par Europe1.fr.

Le cas Jean-Marie Le Pen. Face à cette polémique et aux répliques cinglantes de son père, que peut faire Marine Le Pen ? "Il n'y a probablement pas d'issue", tranche Jean-Yves Camus. "La position de Jean-Marie Le Pen dans les instances du parti, sa popularité auprès des militants et l'existence d'un rapport personnel et pas seulement politique entre lui et la présidente du FN rend les choses compliquées", analyse le spécialiste de l'extrême droite.

Marginaliser Jean-Marie Le Pen. S'il est impossible pour Marine Le Pen d'exclure ou de faire démissionner son patriarche, il lui reste comme option la marginalisation de Jean-Marie Le Pen au sein du parti. "Elle pourrait notamment faire en sorte qu'il ne brigue pas de nouveau mandat aux élections régionales", conclut Jean-Yves Camus.


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

PING-PONG - Entre les Le Pen père et fille, le ton monte

DÉRAPAGE - Jean-Marie Le Pen met le FN dans l'embarras

RÉACTION - Marine Le Pen condamne la "fournée" de son père

Philippot : "forcément une explication" entre les Le Pen