Le Pen père et fille pour Jeanne d'Arc

  • A
  • A
Le Pen père et fille pour Jeanne d'Arc
Jean-Marie Le Pen prononcera le discours hommage à la "pucelle d'Orléans"@ Reuters
Partagez sur :

Le Front national commémorera le 600ème anniversaire de la naissance de la "pucelle" samedi à Paris.

C'est le lieu incontournable des défilés du 1er mai du Front national. Marine Le Pen et les militants du Front national célébreront le 600ème anniversaire de la naissance de Jeanne d'Arc samedi place des Pyramides, à Paris. Pour rendre hommage à ce symbole de l'Histoire de France, disputé ces derniers jours par le président de la République, Nicolas Sarkozy, l'ancien leader frontiste, Jean-Marie Le Pen, sera aux avants postes.

Le père de la candidate à l'élection présidentielle prononcera un discours d'une demi-heure, au pied de la statue de "la pucelle d'Orléans". Le texte devrait mettre l'accent sur les problèmes de la jeunesse d'aujourd'hui. La jeune bergère sera érigée en exemple afin de démontrer que la mobilisation des jeunes peut sauver la patrie.

Marine Le Pen se contentera, elle, de déposer une gerbe au pied de la statue car son grand discours d’hommage est prévu pour le 1er mai, juste entre les deux tours de l'élection présidentielle.

Un rapprochement de valeurs

"C'est le 600ème anniversaire, c'était quand même difficile que le chef de l'Etat français ne fasse pas un geste à son égard", a admis sur Europe 1 Jean-Marie Le Pen. "D'autant qu'il pense que le Front national tire de son hommage à Jeanne d'Arc un bénéfice électoral qu'il voudrait bien partager avec nous", a ironisé l'ancien leader frontiste.

"En essayant de se réapproprier, au titre de la Nation, le symbole de Jeanne d'Arc, le président espère démontrer aux électeurs frontistes que ses valeurs ne sont pas si éloignées des leurs", analyse un cadre de la majorité, "et donc qu'il est digne de leurs voix au second tour".

Personne au FN ne croit cependant que Nicolas Sarkozy gagnera des électeurs grâce à Jeanne d'Arc. Les proches de Marine Le Pen estiment que sa politique en matière de souveraineté est en contradiction totale avec l'histoire de la bergère. Les cadres du parti espèrent même que ce signal envoyé par le chef de l’État à l'extrême-droite se retournera contre lui. Le débat sur l'identité nationale avait en son temps permis de remettre en selle le Front national.