Le Pen et ses 22.438 euros de petits fours

  • A
  • A
Le Pen et ses 22.438 euros de petits fours
@ MAXPPP
Partagez sur :

"Plus d'un demi-million de factures" ont été refusées à Marine Le Pen au titre de la campagne présidentielle de 2012.

L'INFO. Marine Le Pen s'est vu refuser le remboursement de près de 700.000 euros de dépenses de sa campagne présidentielle, selon la commission des comptes de campagne, comme le détaille Le Canard enchaîné dans son édition de mercredi. 

7,66% du total des factures du FN rejetées. Selon cet article, "plus d'un demi-million de factures" lui ont été refusées au titre de la campagne présidentielle de 2012. En effet, selon le rapport d'activité de la commission nationale des comptes de campagne consultable sur son site internet, les comptes de campagne de Marine Le Pen ont été retranchés de "696.965 euros" sur plus de 9 millions d'euros (soit 7,66% du total).

Hôtels, petits fours et agents de sécurité. Parmi les dépenses de Marine Le Pen qui ont été refusées, figurent l'organisation d'une "université d'été à Nice" pour 102.442 euros comprenant deux nuits dans un quatre étoiles pour un montant de 1 363,80 euros, une soirée du comité de soutien facturée 131.173 euros, comprenant plus de 22.438 euros de petits fours ou encore le paiement de ses propres agents de sécurité" alors que des policiers étaient à sa disposition durant la période électorale. 

Bayrou, Mélenchon et Dupont-Aignan également concernés. D'autres candidats ont aussi vu leurs comptes "réformés", c'est-à-dire validés mais retouchés, comme François Bayrou (MoDem) à hauteur de "249.955 euros" (3,55%) ou Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) pour "137.653 euros" (1,45%). Le candidat souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a vu ses comptes retranchés de "133.812 euros" (soit 10,81%).