Le Pen : "brisons les chaînes du peuple"

  • A
  • A
Le Pen : "brisons les chaînes du peuple"
Marine Le Pen veut organiser un référendum sur l'Europe si elle est élue en 2012.@ MAXPPP
Partagez sur :

La présidente du FN a appelé les Français à s'affranchir de l'Union européenne.

"Marine à l'Elysée !" Pour ce 1er mai, le défilé du Front national était pour la première fois présidé par Marine Le Pen. Dans son discours, la présidente du FN s'en est prise à l'Europe. "Brisons les chaînes du peuple français ! Brisons les chaînes du renoncement", a-t-elle lancé devant ses partisans, réunis place des Pyramides à Paris, devant la statue de Jeanne d'Arc.

"Ils ont compris tous ces Français qu'ils doivent s'affranchir d'une Union européenne qui n'a eu de cesse de nous affaiblir et de réduire nos libertés", a affirmé la présidente du FN devant des militants conquis d'avance. Puis elle a fustigé comme à son habitude l'euro, dont "l'effondrement annoncé" serait "tabou" dans le débat public.

Un référendum sur l'Europe

En candidate autoproclamée des travailleurs victimes de la mondialisation, elle a ensuite attaqué toutes les "instances internationales qui ont fait tant de mal au monde, au premier rang duquel le FMI". Un FMI présidé par Dominique Strauss-Kahn, potentiel rival socialiste à l'élection présidentielle. "La mondialisation, c'est cet esclavage des temps modernes, de transfert de populations d'un continent à l'autre qui permet à quelques grands patrons d'exploiter les travailleurs français", a-t-elle lancé. Et Marine Le Pen d'assurer qu'elle organiserait un référendum sur l'Europe si elle était élue en 2012.

Marine Le Pen a également revendiqué un héritage gaulliste. "Je m'inscris dans les combats historiques pour la liberté, les combats de millions d'anonymes qui sont tombés pour elle, de Bouvines au Chemin des Dames, les combats des grands destins républicains, de Victor Schoelcher à Charles de Gaulle".

Davantage de manifestants qu'en 2010

Le défilé précédant le discours a réuni entre 3.200 personnes selon la police et 20.000 selon le FN. Des chiffres en augmentation par rapport à la marche de l'an dernier qui avait attiré 2.000 partisans selon la police et 8.000 selon le parti politique.

Marine Le Pen donne en tout cas rendez-vous à ses partisans le 1er mai 2012, qui aura lieu entre les deux tours de la présidentielle, persuadée de figurer parmi les deux finalistes.