Le Parti radical, soutien des emplois d'avenir?

  • A
  • A
Le Parti radical, soutien des emplois d'avenir?
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Le vice-président du Parti radical, Yves Jégo, a fait part mercredi sur Europe1 de son soutien aux emplois d’avenir.

Info E1. "C'est une solution qui vaut mieux que le chômage." Le vice-président du Parti radical, Yves Jégo, a fait part mercredi sur Europe1 de son soutien aux emplois d’avenir, mesure dont le ministre du Travail Michel Sapin présente le projet de loi mercredi en Conseil des ministres.

"Il y a ceux qui veulent pratiquer une opposition implacable, intransigeante. Et puis ceux qui veulent pratiquer une droite plus moderne, plus modérée, qui sait voir l'intérêt du pays et qui ne s'oppose pas juste pour s'oppose", s'est justifié le centriste, assurant que le président de son parti, Jean-Louis Borloo, est susceptible de voter le futur texte à l'Assemblée. "Pour une fois qu'il y a une bonne proposition avancée par la gauche, je crois qu'il serait un peu stérile de s'y opposer seulement parce qu'on est dans l'opposition."

Les emplois d'avenir, sous les foudres de du Medef et de l'UMP, traditionnelle alliée du Parti radical, prévoit la création de 150.000 emplois sur trois ans destinés aux 16-25 ans "sans qualification ou peu qualifiés" et "prioritairement dans les zones urbaines sensibles". Financés à 75% par l’État, leur coup est estimé à 1,5 milliards d'euros.