Le NPA tend la main à la gauche

  • A
  • A
Le NPA tend la main à la gauche
Partagez sur :

Le NPA a décidé dimanche de tendre la main aux partis de gauche pour inverser le rapport de force avec le gouvernement.

Après avoir perdu son match contre le Front de gauche aux européennes, où le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) n'a eu aucun élu, le parti d’extrême gauche veut maintenant jouer collectif. Le Conseil politique national du NPA a fait son bilan d’étape à Saint-Denis et a décidé dimanche de proposer à la gauche et aux organisations syndicales d'élaborer ensemble une "plate-forme revendicative" sur l'emploi pour tenter d'inverser le rapport de force.

Pour les élections régionales de mars 2010, le NPA a prévu de rencontrer "les forces à gauche du PS" (Parti de gauche, PCF, Lutte ouvrière et Alternatifs) d'ici au 14 juillet. Une rencontre est prévue avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon le 30 juin.

Pour Olivier Besancenot, Nicolas Sarkozy "a réussi globalement à faire passer sa politique faute de résistance en face". Il ajoute que si le président était populaire, "ça se saurait", "sa seule force aujourd’hui c’est les faiblesses qu’il y a en face".

Ecoutez Olivier Besancenot au micro de Yaël Goosz :

Au second tour des régionales, la stratégie sera de "faire barrage à l'UMP avec un accord technique". "Nous ne renvoyons pas dos à dos UMP et PS, mais nous sommes contre des accords de gestion avec le PS", a expliqué Pierre-François Grond, membre de l'exécutif du NPA.