Le nouveau clan des Hollandais

  • A
  • A
Partagez sur :

RENOUVEAU - Le chef de l’Etat a décidé de s’entourer de ministres "neufs" : Najat Vallaud-Belkacem, Fleur Pellerin et Emmanuel Macron.

L’INFO. François Hollande a été très affecté des attaques de son ex-compagne, Valérie Trierweiler. Et quand il se défend dans Le Nouvel Obs, celle-ci contre-attaque en menaçant de publier des preuves de ses dires. Le président est seul dans la tempête, ses amis de toujours étant essorés par deux ans et demi d’exercice du pouvoir. Pour remédier à cet isolement, François Hollande est en train de faire monter autour de lui la jeune garde du gouvernement.

Des entretiens individuels. Ils sont trois dans ce nouveau clan des hollandais : Najat Vallaud-Belkacem, Fleur Pellerin et Emmanuel Macron. Ses rencontres avec eux ne sont pas à l’agenda. Mardi soir, il a ainsi zappé le traditionnel dîner de la majorité pour une rencontre  avec ses protégés. Au programme, une discussion à bâtons rompus sur la politique et sur la gestion de leur ministère. La veille, le ministre de l’Economie avait eu droit à un entretien sur la loi croissance. Puis les ministres de l’Education et de la Culture ont été reçus tour à tour.

RTR43YDI(1)

Des politiques "neufs". L’objectif de ces entretiens : la préparation de la conférence de presse présidentielle du 18 septembre prochain. "Il veut les écouter car ils sont le reflet de leur époque", explique un conseiller du chef de l’Etat. Et, surtout, leur image est (presque) parfaite pour un président dont 62% des Français souhaitent la démission, selon un sondage Ifop pour le Figaro magazine : ils sont jeunes, brillants, légitimistes, « neufs », sans carte d’identité politique. Et François Hollande peut également s’appuyer sur des femmes et la diversité. Myriam El Khomri, nommée secrétaire d'État chargée de la Ville dans le dernier remaniement (photo), a d’ailleurs vocation à intégrer prochainement ce club très fermé. La photo n’en sera que plus belle.

Ne pas laisser Valls jouer cavalier seul. Promouvoir les uns pourrait fâcher les autres. Qu’en pensent les fidèles de la première heure ? Si jalousie il pourrait y avoir, les amis de toujours, les Sapin, Le Foll ou Le Drian, sont toujours là pour faire le sale boulot et prendre des coups. C’est le jeu et ils le savent très bien. Mais il y en a pour qui la pilule pourrait être plus difficile à avaler : Manuel Valls. Car François Hollande a bien l’intention  de ne pas laisser son Premier ministre s’installer comme le chef d’équipe.