Le nationaliste Jean-Guy Talamoni élu président de l'Assemblée de Corse

  • A
  • A
Le nationaliste Jean-Guy Talamoni élu président de l'Assemblée de Corse
Jean-Guy Talamoni a été élu avec 40 voix sur 63.@ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

Jean-Guy Talamoni, président sortant de l'ancienne assemblée, a été élu président de la nouvelle collectivité territoriale unique de Corse.

Le dirigeant indépendantiste Jean-Guy Talamoni a été élu mardi président de l'assemblée de la nouvelle collectivité territoriale unique de Corse, avec 40 voix sur 63. "Je déclare élu Jean-Guy Talamoni président de l'Assemblée de Corse", a proclamé Pierre-Jean Luciani, doyen d'âge de l'assemblée et élu DVD. Jean-Guy Talamoni, président sortant de l'ancienne assemblée, a été longuement applaudi, avant d'entamer un discours en langue corse.

Simeoni président du Conseil exécutif. Les candidats de droite Jean-Martin Mondoloni et Valérie Bozzi ont respectivement obtenu 10 et 6 voix. Jean-Charles Orsucci (LREM), 6 voix. Un votant s'est prononcé pour l'autonomiste Gilles Simeoni, qui n'était pas candidat à la présidence. Après une suspension de séance d'un peu moins d'une heure, les élus de l'assemblée ont ensuite élu les membres de la Commission permanente puis du Conseil exécutif, sorte de "mini-gouvernement" corse de 11 membres, dont la présidence est revenue à Gilles Simeoni, l'autre grand vainqueur des élections territoriales des 3 et 10 décembre.

La séance qui a duré près de cinq heures, s'est terminée par une grande accolade des deux présidents, élus et sympathisants enthousiastes entonnant l'hymne corse Diu vi Salve Regina, puis le chant nationaliste Sunate Lu Cornu. Les deux hommes ont prêté serment sur la Constitution corse de 1755, un acte symbolique similaire à celui de leur installation en décembre 2015 dans la précédente collectivité territoriale, mais qui cette fois-ci n'a pas semblé choquer leurs opposants.