Le meilleur du pire des vœux politiques

  • A
  • A
Le meilleur du pire des vœux politiques
@ DR
Partagez sur :

VIDEO - Europe1.fr vous propose sa sélection des meilleures allocutions de ce début d’année.

Pas question de déroger à la tradition. Cette année encore, les politiques nous ont souhaité leurs vœux sur le web. Pour le meilleur et pour le pire.

La plus … classique. Il y a ceux, à l’image de Dominique de Villepin ou François Bayrou qui ont pris zéro risque. Un cadrage impeccable, un décor classique et intello, avec en arrière plan, une bibliothèque. Les deux présidentiables ont tombé la veste devant la caméra sans pour autant renoncer à la sacro-sainte cravate. Classique, donc.

La plus proche du peuple. Jusqu’ici, Hervé Morin était passé plutôt inaperçu. Cette année, l’ancien ministre de la Défense décroche la palme des vœux les plus intimistes. Un carton sur le Net. La mise en scène est particulièrement soignée. S’efforçant d’être le plus naturel possible, le président du Nouveau Centre déambule dans sa cuisine, termine sa vaisselle, se sèche les mains. Avant de mimer la préparation d’un plat… dont on attend toujours la recette.

"Comme vous le savez, j'aime les bonnes choses, je suis un épicurien, j'aime préparer les repas, j'aime les bons vins", indique le président du Nouveau Centre. "Bref, je suis Français" conclut-il. Pour faire un bon score en 2012, rien n’est à négliger. Pas même la cuisine.

La plus old-school. Ségolène Royal voudrait-elle décrocher la palme de la politique la moins 2.0 ? La question est légitime quand on s’attarde sur ses vœux. L’ancienne candidate à la présidentielle, qui se voulait pourtant pionnière en la matière avec son site Désirs d’avenirs, propose en 2011 un message non pas vidéo mais audio avec image fixe. Six minutes au total. Avouons-le sans détour, au bout de deux minutes, on décroche.

La plus inaudible. Une petite musique traditionnelle pour se mettre dans l’ambiance. Et le député de la Mayenne Yannick Favennec apparaît, face à la caméra. Derrière lui, des photos de famille mais floutées. La prochaine fois, autant enlever le cadre photo, non ? L’image n’est pas très nette, le son trop bas. De bonnes raisons de s’améliorer en 2012.

La plus 7e art. Le secrétaire du PS à Rouen, Alexandre Canet, a sans doute voulu offrir un peu de rêve à ses électeurs. Filmé de près, l’inconnu est entouré d’une fausse pellicule de cinéma. Les mouvements de caméra sont un peu amateurs mais on salue la volonté d’offrir des vœux originaux.

La plus chorale. L’année dernière, Jean-Marc Ayrault avait opté pour la carte de vœux sonore. Cette année, le maire de Nantes a visiblement voulu mettre le paquet. Sur fond de musique jazzie, le député invite ses administrés à faire part de leurs souhaits pour « Nantes 2030 » tandis que défilent les images de la ville. La mosaïque finit par devenir redondante, la carte de vœux fait penser à une publicité un peu ratée. Un retour à la simplicité l’année prochaine ?

La plus déprimante. Jean-Louis Borloo n’a peut être pas choisi le meilleur jour pour présenter ses vœux. En marge du dîner républicain qu’il avait organisé à Paris le 9 décembre dernier, l’ancien ministre se confie à la caméra. Sans conviction. Les yeux sont tirés, la voix monocorde, le président du Parti radical semble ailleurs.

La plus… belge. "Si je peux vous aider, n’hésitez pas à me contacter. Papa sera toujours à votre écoute". Les vœux de Michel Daerden, ministre des Pensions en Belgique, valent vraiment le coup d’œil. Avec plus de 35.000 vues, la vidéo fait le buzz depuis qu’elle a été postée, le 31 décembre. On vous laisse admirer le décor kitchissime, avec cette magnifique animation de flocons de neige très années 80.