Le LOL s'invite sur les réseaux sociaux

  • A
  • A
Le LOL s'invite sur les réseaux sociaux
@ Capture Coopol
Partagez sur :

Retour sur les perles des groupes créés sur la Coopol et les Créateurs de possibles.

Il y a la théorie et la pratique. En théorie, les "Facebook" politiques de l’UMP (Les Créateurs de possibles) et du PS (la Coopol), mis en ligne en janvier, ont été créés pour que les internautes discutent politique, et proposent des initiatives citoyennes. En pratique, les groupes créés font parfois sourire.

Sur la Coopol

Ainsi, entre les appels au collage d’affiches sous whisky, les revendications contre la disparition du point G et une invitation à la création d’une task force du LOL* politique au sein de Coopol, le curieux groupe mourir d’aimer propose, sur le site participatif du PS, le "rêve" en guise d’action publique.

En effet, pour Lionel, le créateur du groupe, "ce dont nous rêvons par-dessus tout, bien entendu, c’est d’amours éternels (…), c’est d’herbe grasse et de pommiers en fleurs", explique-t-il avant de rappeler ce qui lui tient lieu de devise politique : "Oui, demain sera un autre jour".

Sur un autre groupe de la Coopol, qui compte neuf membres, Valéry-Xavier, se livre, pour sa part, à une confession douloureuse : j'ai des amis au MoDem : ils sont gentils mais des fois ils sont lourds. Et ce, parce qu’il faut bien l’avouer, "ils croient que François Bayrou président ce serait une bonne idée", explique cet internaute sur le site.

Enfin, preuve s’il en faut que la Coopol est avant tout un lieu de sociabilisation, "Troll Grodem" propose un rapprochement entre "la section grolandaise du Parti socialiste, qui a déjà intégré le courant socialisme et pilliers de bars et les membres de socialisme et bières".

Un groupe qui n’aurait certainement pas plu à Maxime B., membre des Créateurs de possibles, le réseau social sur internet de l’UMP. Exaspéré par les petits rigolos du net, lui a créé le groupe De la suppression des Trolls qui viennent pourrir le débat et les initiatives. Il a reçu l’approbation de 21 autres Créateurs de possibles.

Sur les Créateurs de Possible

Maxime B. s’insurge donc et demande le rassemblement de ceux qui sont "gavés par certains "trolls" qui en profitent pour provoquer et inventer des sujets bêtes". Il cite : les groupes pour "l’admission de Frédéric Lefebvre à l’académie" et "pour une statue de Sarkozy dans les villes de France". Gérard B. partage son avis et témoigne : "si l'énergie que certains déploient à écrire des articles stupides était mise dans l'humanitaire, Haïti aurait le sourire". Point Godwin atteint.

Peu impressionnés par l’avertissement de Maxime B, quelques amateurs du LOL continuent pourtant de se distaire sur les Créateurs de possibles et, à l’instar d’Emmanuel D, proposent de donner au président "un créneau quotidien de 2 à 4 sur les chaînes privées ou publiques" pour mieux expliquer son action. Paul C. lui aussi s’amuse et appelle, sur le site de l’UMP, au soutien de Jean-Paul Huchon (PS) aux régionales en Ile-de-France.

* LOL (laughing out loud) est employé sur le web comme interjection, pour symboliser l'amusement.