Le Guen : la "loi famille" à l’Assemblée "dès la semaine prochaine"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement a indiqué que ce texte, suspendu fin mai, sera à nouveau débattu.

L’aile la plus conservatrice de l’UMP doit à nouveau se préparer au combat. La "loi famille" du gouvernement, qu’elle combat avec force, reviendra sous peu à l’Assemblée, après avoir été reportée fin mai face à l’obstruction parlementaire de l’opposition. "Je vais demander à l’Assemblée nationale de l’inscrire en débat dès la semaine prochaine", a annoncé Jean-Marie Le Guen mardi matin sur Europe 1. "Cette loi a été bloquée par des ultras mais elle est très utile aux familles françaises", a insisté le secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement.

"L’attitude de certains ultras est inacceptable". Et selon Jean-Marie Le Guen, la loi sera la même que celle présentée en mai, n’en déplaise à ses opposants. "Ça sera la loi qui a été proposée", a-t-il affirmé. "La droite de l’UMP, les ultras, ont essayé de bloquer l’avancée de ce texte, avec des polémiques qui n’ont pas lieu d’être sur toutes les affaires autour du mariage pour tous. On est toujours avec des gens qui essayent au niveau idéologique d’empêcher d’avancer sur la modernisation de la famille. L’UMP est prise en otage par une fraction très idéologique, fondamentaliste, qui cherche à retarder le travail parlementaire sans aller au fond du débat. L’attitude de certains ultras est inacceptable", a insisté le secrétaire d’Etat, combattif :  "la loi sera discutée et adoptée la semaine prochaine. Il y aura peut-être du blocage, mais nous ne céderons pas au chantage".

Ni PMA, ni GPA. Jean-Marie Le Guen a enfin répété que ni la Procréation médicalement assistée (PMA), ni la Gestation pour autrui (GPA) ne serait dans la loi. "Il n’y aura, ni de la part du gouvernement ni de la majorité, de volonté de mettre ces sujets qui n’ont pas à y être", a-t-il affirmé. "Nous n’en parlerons plus dans ce texte de loi, qui a un autre objectif. En cas d’amendements, le gouvernement s’opposera, et la majorité, en tous cas le groupe socialiste, ne souhaite pas aller dans ce sens", a-t-il insisté.  

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

COUP DE THEATRE - La loi famille reportée

ZOOM - L'amendement "anti-fessée" exclu de la loi famille

ACTU - Ce que contenait vraiment la loi Famille

DISSUASION - Autorité familiale : une amende civile, pour quoi faire ?