Le groupe M83, soutien malgré lui du FN

  • A
  • A
Le groupe M83, soutien malgré lui du FN
@ MaxPPP
Partagez sur :

Le leader du groupe électronique accuse le Front national d'avoir repris un de ses titres sans autorisation.

Pour Anthony Gonzalez, le leader du groupe français M83, la pilule ne passe pas. Dans un message publié sur Facebook, il explique avoir découvert avec "horreur" que l'un de ses titres était utilisé dans un clip de campagne du FN.

M83 dans un clip sur l'immigration

"J'ai découvert avec 'horreur' que le Front national utilisait Midnight City dans l'une de ses vidéos de campagne. Ils l'ont fait sans mon autorisation et je suis consterné par leur manque de respect artistique", a écrit sur sa page Facebook Anthony Gonzalez, qui se produit sous le nom M83. "D'une manière générale, la musique de M83 est apolitique et je refuse d'être associé à un quelconque parti, tout particulièrement le Front national", a poursuivi l'artiste.

De son côté, le parti de Marine Le Pen affirme, mercredi dans un communiqué, qu'il s'agit d'une vidéo réalisée par un particulier. Le clip de M83 aurait été utilisé dans une vidéo intitulée "Julien Rochedy sur l'immigration". Elle met en scène le président des "Jeunes avec Marine" et conseiller politique jeunesse de la candidate FN. La vidéo a été postée le 29 mars sur le site jeunesavecmarine.fr, a précisé la maison de disques de M83, Naïve

"Un chanteur inconnu jusque là"

Dans son communiqué publié mercredi, le Front national souligne que la vidéo en question n'a en aucun cas été publiée sur les comptes officiels de la campagne de Marine Le Pen, dont les réalisations sont toujours signées". "Il eut été utile de la part de ce chanteur, inconnu jusque là, de vérifier ses assertions", poursuit dans ce communiqué David Rachline, coordinateur des campagnes web du FN.

Sauf que M83 est l'un des artistes français les plus reconnus dans le milieu des musiques électroniques, notamment à l'étranger. Son dernier album, Hurry up, we're dreaming, s'est vendu à plus de 250.000 exemplaires dans le monde.

Le clip de Midnight City élue "chanson de 2011" par Pitchfork :





En 2009, le duo américain MGMT avait accusé l'UMP d'avoir utilisé une de ses musiques sans son autorisation lors d'un meeting. Le parti avait alors versé 30.000 euros au groupe au terme d'un accord à l'amiable.

Voici le clip Kids de MGMT :