"Le grand choc ? Ça me fait rire"

  • A
  • A
"Le grand choc ? Ça me fait rire"
François Hollande sur le plateau de France 2@ MAXPPP
Partagez sur :

Les internautes d'Europe 1 ont été nombreux à réagir sur les réseaux sociaux après l'interview du président. Témoignages.

Vous avez été près de 20.000 internautes à voter et réagir sur Europe1.fr et sur notre page Facebook après l’intervention télévisée du chef de l’État. A la question Avez-vous été convaincu par la prestation de François Hollande ?Vous êtes 84% à avoir répondu… Non. Autant dire que le résultat n’est pas un plébiscite pour le président de la République. Illustration avec une sélection des commentaires que nous avons reçus sur notre page Facebook.
 
 Après le pédalo, le Titanic ?
 
 C’est une métaphore qui revient beaucoup dans les commentaires. Beaucoup se souviennent de la formule de Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle. Sauf qu’aujourd’hui le capitaine du pédalo est devenu pour Michèle le "capitaine du TITANIC". "Il va couler la France" assène Adrian. D’autres demandent purement et simplement… la démission du président. "Il ne finira pas son mandat" nous écrit Franck. "Le pape l'a bien fait" ajoute Patrick. Ambiance.
 
 Une boite à outils… "de mauvaise qualité !"
 
 Certains éléments de langage du Président ne sont apparemment pas passés auprès des internautes : "la boîte à outils: il risque de casser ce qu’il veut réparer, ou monter !" ironise Laurent. David, quant à lui, ne croit pas au "grand choc (…) ça me fait rire, ce n’est sûrement pas cette mesure qui me fera embaucher... Enlever les heures supplémentaires a créé une tension (dans mon cas) au sein d’une partie de mes salariés qui a perdu du pouvoir d'achat". William se plaint de son côté de n’avoir "rien entendu de nouveaux pour les ouvriers".

manif465

 Les anti-mariage pour tous ont profité du débat pour donner de la voix, comme Gérald qui affirme qu’"un gouvernement qui veut faire passer une loi pour une minorité, avant de s'occuper de la majorité de gens qui s'arrachent les cheveux pour finir le mois, est inadapté à résoudre les problèmes de la France".  Et puis il y a les résignés. Ceux qui n’y croient plus, ou si peu. C’est le cas de Martine, qui lance un message désenchanté: "je n’ai même pas regardé, toujours du blabla, et rien ne change" ou encore de Voula qui assure que de toute façon "son prédécesseur n'aurait pas fait mieux hier sur France 2".

Les défenseurs d’Hollande
 
 Ils sont clairement minoritaires dans les commentaires que nous avons reçus. Mais ils tentent - tant bien que mal - de nuancer le tonnerre de critiques. Eux pensent qu’il faut "laisser sa chance au produit", et faire preuve d’un peu de patience. Flores nous écrit par exemple: "il ne peut pas réparer en même pas un an ce que l'autre a fait avant de partir." Toujours en référence à l’ex-président, Bihl ajoute: "un peu de calme dans une intervention télé cela nous change de l'agitation et des seuls effets de style". Concernant les mesures à proprement parler, Eric se dit "d'accord avec lui sur les prestations familiales, quand quelqu'un gagne plus de 4.000 euros ça va pas l'empêcher de vivre". Et Peter de conclure "c’est bien français ça, jamais content ! Quand Sarkozy était au pouvoir ça gueulait tout le temps et bien rappelez le Sarko puisqu’il vous manque".
 
"Nicolas reviens !"
 
 Et justement, certains semblent nostalgiques de l’ancien président. C’est la cas de Jean-Charles qui lance "Non ! Nicolas reviens vite, très vite !".
 
 Un trait d’humour pour finir, avec ce message posté par Babette: elle a un slogan tout trouvé pour François Hollande : "Mimolette c'est l'autre pays du chômage".
 
 Pas sûr que l'Elysée apprécie.