Le gouvernement veut amplifier son "grand rattrapage" dans les départements de l'Outre-mer

  • A
  • A
Le gouvernement veut amplifier son "grand rattrapage" dans les départements de l'Outre-mer
@ AFP
Partagez sur :

Aides fiscales, rénovations... le gouvernement souhaite amplifier la "grande démarche de rattrapage" des départements de l'Outre-mer.

Manuel Valls a affiché jeudi sa volonté d'"amplifier" la "grande démarche de rattrapage" des départements de l'Outre-mer, au terme de l'habituelle réunion du gouvernement cette fois entièrement consacrée aux dossiers ultra-marins.

Un chômage plus élevé que dans l'Hexagone. "La République, en faisant, en 1946, de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Réunion et de la Guyane, des départements, a fait une promesse: celle de l'intégration, celle de l'égalité", a déclaré le Premier ministre, lors d'une conférence de presse à Matignon. "Or, cette promesse, aujourd'hui, peine à se traduire dans les faits. Le chômage y est plus élevé que dans l'Hexagone. Les inégalités sociales également. Le niveau de vie est dans les outre-mer en-dessous de la moyenne nationale", a-t-il dit.

Aides fiscales à l'investissement. Après avoir réuni ministres et secrétaires d'Etat, le Premier ministre a signé le contrat de plan Etat-région pour la Martinique (419 millions d'euros, pour un total de 865 millions d'euros pour les départements ultramarins). Ces fonds co-investis par l'Etat et la région serviront notamment à rénover des écoles ou à améliorer la gestion des déchets ou les réseaux d'eau de l'île. La réunion ministérielle a également été l'occasion pour le gouvernement de "réaffirmer sa volonté de consolider les aides fiscales à l'investissement outre-mer", qui ne "sont pas toujours bien comprises par Bruxelles", selon la formule de la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin.