03/01/2018 - 08h09

Le gouvernement fait sa rentrée avec un séminaire de travail

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Les membres du gouvernement se réunissent mercredi à l'Elysée pour définir la feuille de route des réformes prévues en 2018.

Le gouvernement se remet au travail. Après un traditionnel petit déjeuner place Beauvau, au ministère de l'Intérieur, et une mini déambulation jusqu'à l'Elysée pour se rendre au Conseil des ministres, les membres de l'exécutif se réunissent mercredi autour d'Emmanuel Macron, avec un séminaire dans le palais présidentiel consacré aux chantiers chauds du début de l'année, au calendrier des réformes pour 2018, et à la cohésion d'équipe.

Construire 2018. C'est l'heure de rendre les devoirs de vacances. Pas question dans le salon Murat de l'Elysée de s’asseoir tranquillement en attendant que ça passe. Tous les membres du gouvernement ont dû travailler leurs fiches, et tous, séminaire participatif oblige, devront dire comment en 2018 ils peuvent apporter leur pierre à la réforme de l'Etat.

Sujets sensibles. Quant aux deux maîtres de cérémonie, Edouard Philippe et Emmanuel Macron, leur message fera écho aux vœux du 31 décembre : aller vite et rester en rangs serrés. L'exécutif veut conserver son rythme et ses chiffres de popularité. Le président a très bien identifié les zones de turbulences immédiates : la future loi sur l'immigration et l'asile et la décision sur le projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes.

Dans le champ économique, c'est la formation professionnelle, l'apprentissage et l'assurance-chômage qui donneront lieu à un projet de loi en mars et qui devront être adoptées avant l'été, mais aussi la loi que prépare le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, sur la gouvernance des entreprises. Sur tous ces thèmes, les premières crispations sont déjà apparues. Les régions, par exemple, ont claqué début décembre la porte de la concertation sur l'apprentissage, quand le patronat est vent debout contre l'idée d'un bonus-malus sur les contrats courts. Qu'à cela ne tienne, a dit dans ses vœux Emmanuel Macron : "Je respecte les voix discordantes, mais à la fin, je ferai car c'est ce que vous attendez de moi". Audace donc, mais surtout volontarisme.

L'esprit d'équipe. Il va falloir de "l'esprit d'équipe et de l'humilité", explique l'Elysée qui vante l'utilité de ces séminaires de travail à l'esprit entreprise. C'est déjà le quatrième depuis l'élection d'Emmanuel Macron. La séance se terminera par un déjeuner en commun. "Tout le monde se sent considéré et informé de la même façon, ça évite les rancœurs au sein de l'équipe", explique un conseiller du Palais.