Le Front de gauche veut compter

  • A
  • A
Le Front de gauche veut compter
@ MAX PPP
Partagez sur :

L’alliance du PCF, du Parti de gauche et de la Gauche unitaire devancerait le NPA aux régionales.

La campagne pour les élections régionales "intéresse les Français, quand on ouvre le débat sur les vrais dossiers", a assuré Pierre Laurent, tête de liste en Ile-de-France du Front de Gauche, invité d'Europe 1 vendredi. Et en faisant campagne sur le logement, les transports et l’emploi, ce parti né de l’alliance du PCF, du Parti de gauche et de la Gauche unitaire espère bien tirer son épingle du jeu au soir du premier tour.

Pour l'instant, le Front de Gauche est crédité de 6 à 7% dans les sondages, loin derrière le Parti socialiste ou Europe Ecologie. Mais l’écart est désormais creusé avec le NPA d'Olivier Besancenot, qui n’obtiendrait que 2% à 2,5% des suffrages.

Mieux, même en Ile-de-France, le populaire facteur de Neuilly n'est crédité que de 3% contre 7% à la liste Front de gauche menée par Pierre Laurent.

Qui connaît le Front de gauche ?

Reste à installer l’image du Front de gauche dans le panorama politique des électeurs. En faisant notamment campagne sur le terrain. "Tôt le matin, parce que les salariés embauchent très tôt le matin, et tard le soir pour le porte-à-porte dans les cités", résume Gérard Piel, tête de liste dans les Alpes-Maritimes.

"Pour le second tour, ce sera en toute logique le rassemblement de toute la gauche pour faire barrage à la droite", précise cependant Pierre Laurent.