Le Front de gauche joue sa carte

  • A
  • A
Le Front de gauche joue sa carte
@ MAXPPP
Partagez sur :

Pour la région Limousin, PS et Front de gauche n’ont pas trouvé d’accord.

Dans dix régions françaises, le Parti socialiste et le Front de Gauche ont réussi à s’entendre au terme de plusieurs heures de négociations, menées en parallèle de celle entre le PS et Europe Ecologie. Reste un point de blocage : le Limousin.

Les alliances conclues concernent Rhône-Alpes, Haute-Normandie, Paca, Midi-Pyrénées, Centre, Auvergne, Aquitaine, Ile-de-France, Corse et Nord-Pas-de-Calais. C’est dans cette dernière région que les tractations ont été les plus difficiles.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, le Front de gauche, qui regroupe le Parti de gauche, les communistes et parfois le Nouveau parti anticapitaliste, avait d'abord annoncé lundi soir qu'il déposerait sa propre liste faute d'avoir obtenu suffisamment de concessions, notamment sur le nombre d'élus. Il s'est finalement rallié aux autres formations, c’est-à-dire le PS, Europe Ecologie, le MRC et le PRG, pour former une "liste de rassemblement des forces de gauche et écologistes".

Une triangulaire dans le Limousin

En Limousin, les mésententes n’ont, en revanche, pas pu être dépassées. Dans cette région, le Front de Gauche s'était allié au NPA mais le PS n'a "pas souhaité intégrer" les candidats du parti d'Olivier Besancenot, a regretté Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche.

"Malgré notre appel à l'unité, on est conduit à se maintenir au second tour, par la faute entière et exclusive de la fédération PS de Haute-Vienne", a déclaré Stéphane Lajaumont, porte-parole du NPA et numéro 3 de la liste "Limousin, terre de gauche" en Haute-Vienne. "C'est très difficile de signer avec des partenaires qui vous disent 'nous prenons des postes mais nous voulons notre indépendance totale'", a répondu Claude Bartolone sur RFI. Il y aura donc face à l’UMP au second tour, une liste PS-Europe Ecologie et une liste "Limousin, terre de gauche" PCF-PG-NPA.

"Les Français ont besoin de politiques de gauche"

A partir de mardi soir, c’est une nouvelle campagne qui débute. "Les Français ont besoin de politiques de gauche dans les régions. Face à un gouvernement qui refuse d'entendre le message des Français, qui pratique depuis dimanche soir le déni de démocratie, le score de la gauche et la victoire dans toute la France sont le meilleur rempart contre le tour de vis social prévu au lendemain du scrutin", ont déclaré le PS et le Front de Gauche dans un communiqué commun.