Le Foll : "un moment extrêmement difficile"

  • A
  • A
Le Foll : "un moment extrêmement difficile"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le ministre de l’Agriculture estime que François Hollande a pris les bonnes décisions dans l’affaire Cahuzac.

Il est l’un des plus fidèles lieutenants de François Hollande. L’un des plus anciens aussi. Alors que la majorité traverse une tempête nommée Cahuzac, Stéphane Le Foll, le ministre de l’Agriculture, invité vendredi matin d’Europe 1, a cherché à éteindre le feu, assurant que l’exécutif avait pris la mesure du problème.

>> A LIRE AUSSI : L’Elysée prépare sa contre-offensive

 

"En colère." "Tout le monde, moi le premier, a conscience du trouble que tout cela jette chez les Français. Il ne faut pas s’emballer mais il faut prendre, et c’est que le président a annoncé, un certain nombre de mesures pour trouver le maximum de solutions pour que ce genre de problème ne se reproduise plus. Nous avons reçu un mandat des Français, et cela nous donne une responsabilité. L’idée que l’on serait ‘tous pourri’ parce qu’un d’entre nous a fauté, cela me met en colère." Est-ce le pire moment de ce début de quinquennat ? "C’est un moment extrêmement difficile", a reconnu le ministre.

S’il regrette l’image dégradée des politiques, Stéphane Le Foll dédouane le gouvernement auquel il appartient car "sur la modernisation de la vie politique, sur l'exemplarité, des choses ont été faites. Quand on a signé cette charte de déontologie alors qu'on arrivait au gouvernement, pour moi qui n'avait jamais été dans un gouvernement, j'avais un engagement."

>> A LIRE AUSSI : Hollande prend trois décisions

"Le gouvernement a pris des décisions". Alors quand on lui demande si le gouvernement est toujours en état de gouverner, le ministre de l’Agriculture s’agace : "le gouvernement est-il en état de gouverner ! Nous revenons du Maroc, le gouvernement a pris des décisions dans des relations économiques, commerciales et politiques. Le gouvernement a pris des décisions et va en prendre sur la question de l'état des comptes publics de la France que nous avons trouvés avec déficits et endettement. Ne dites pas : est-il en capacité ? (...) Nous avons reçu un mandat il y a combien de temps ? 11 mois ! Ce mandat reçu avec l'élection du président et les législatives nous donne une responsabilité."