Le Foll : "les frondeurs ont pris de lourdes responsabilités"

  • A
  • A
Partagez sur :

"Les frondeurs ont pris de lourdes responsabilités" selon le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. Leur positionnement contestataire pourrait selon profiter à l'opposition en 2017. 

"Les frondeurs ont pris de lourdes responsabilités", regrette ce matin sur Europe 1 Stéphane Le Foll. Alors que le gouffre entre l’exécutif et les députés dissidents s'accentuent, après la décision de recourir au 49-3 sur la loi Travail, le ministre de l'Agriculture et porte-parole du gouvernement, pointe du doigt les conséquences politiques risquées de leur positionnement. 

Un candidat frondeur en 2017. Mercredi, les députés dissidents ont tenté de déposer une motion de censure contre l’exécutif. Jeudi, ils annonçaient qu'ils présenteront un candidat pour l'élection présidentielle en 2017, si une primaire n'était pas organisée au sein du PS.

Les frondeurs font le jeu de l’opposition. Pour Stéphane Le Foll, cette initiative pourrait contribuer à "faire gagner la droite et l'extrême droite". "On voit partout en Europe la menace de l'extrême droite, en Allemagne, en Autriche. "Dans ce moment historique, il ne trouvent rien de mieux que de considérer que l'essentiel est au débat au sein du PS" déplore-t-il.

Quant aux partisans de Mélenchon qui comptent voter la motion de censure de la droite, "ils sont dans la confusion", selon le ministre. Stéphane Le Foll dénonce les contradictions de cet ancien allié politique, critique de l'action gouvernemental 'pas assez à gauche' selon eux, mais tout de même prêt à voter la motion de censure déposée par droite.