Le Foll : le gouvernement va "aller à l’essentiel"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le nouveau porte-parole du gouvernement explique pourquoi l’équipe a été sensiblement resserrée.

Stéphane Le Foll n’est plus seulement le ministre de l’Agriculture. Ce proche de François Hollande a, en plus d’avoir sauvé son poste lors du remaniement et de la nomination de Manuel Valls comme Premier ministre, obtenu le titre ô combien sensible de porte-parole du gouvernement. Un tire qu’il a inauguré jeudi matin sur Europe 1 en détaillant la feuille de route de la nouvelle équipe, resserrée par rapport au gouvernement Ayrault.

"Un message a été passé par les Français". "C’est un gouvernement compact. Avec 16 ministres, c’est pratiquement l’un des plus resserrés de l’histoire", a d’abord rappelé Stéphane Le Foll. "Compact pour faire en sorte que l’action qui est menée soit centrée sur les grands sujets qui intéressent les Français", a-t-il poursuivi. "On a perdu les municipales. On a même connu une défaite extrêmement sévère. Et dans cette défaite, un message a été passé par les Français. A la question du redressement d’un grand pays comme le nôtre, on a trop oublié le mot justice, et justice sociale en particulier. Dans le Pacte de responsabilité, il faut maintenant qu’il y ait des mesures qui puissent s’adresser aux plus modestes", a développé le ministre de l’Agriculture.

"Aujourd’hui la nécessité, au travers de ce gouvernement compact et de combat, c’est d’essayer d’aller à l’essentiel : l’économique, le social, le redressement et les résultats. C’est ça, le vrai enjeu. Il faut qu’on redonne de la confiance pour avoir la croissance", a ensuite résumé le porte-parole du gouvernement

Sous Ayrault, "il n’y avait pas d’endormis". Cela dit, Stéphane Le Foll n’a pas accablé le gouvernement précédent. "Je tiens à saluer tout le travail qui a été fait par Jean-Marc Ayrault", a-t-il ainsi déclaré. "Il n’y avait pas d’endormis avant. Beaucoup de choses ont été engagées, beaucoup de lois. On a couvert un champ qui était très large."

Valls pas co-président. Stéphane Le Foll a enfin affirmé que le nouveau Premier ministre saurait rester à sa place. "Je vous rappelle que Manuel Valls a été l'un des acteurs majeurs de la campagne présidentielle. On était ensemble"., a-t-il affirmé. "Ça fait déjà longtemps que ces idées qui consistent à faire des classements ou de garder des histoires sont dépassés."



Le Foll : "le seul enjeu c'est réussir"par Europe1fr

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

RECALES - Les sortants entre aigreur et fatalisme

IL A DIT - Valls "dans la continuité" d'Ayrault

LA LISTE - Voici le gouvernement de Manuel Valls

LA DÉCISION - Le gouvernement se fera sans les écologistes

DANS LA TÊTE DE - Ce que pense Manuel Valls

NOMINATION - Qui est la directrice de cabinet de Valls ?