Le FN reproche à Le Roux "un bilan sécuritaire extrêmement flou" de la nuit du 31

  • A
  • A
Le FN reproche à Le Roux "un bilan sécuritaire extrêmement flou" de la nuit du 31
Le Front National pointe du doigt le bilan sécuritaire "extrêmement flou" du nouveau ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux. @ Martin Bertrand / AFP
Partagez sur :

Le bilan de la soirée de la Saint-Sylvestre donné par le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux n'est pas au goût du Front National. Il l'accuse de faire un bilan sécuritaire "extrêmement flou". 

Le Front national a dénoncé "un bilan sécuritaire extrêmement flou de la nuit de la Saint-Sylvestre", dans un communiqué publié lundi.

La transparence totale ? "Le nouveau ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a fait un bilan sécuritaire extrêmement flou de la nuit de la Saint-Sylvestre. Ainsi, il n'a pas communiqué le nombre total de véhicules brûlés et estime que le nombre de mises à feu directes de véhicules est 'contenu' alors qu'il connaît une hausse sensible de 8% sur un an", estime le FN. "Le Front national exige donc du ministre de l'Intérieur la transparence totale sur le bilan sécuritaire de la nuit du réveillon et un plan d'action précis", poursuit-il.

Un nombre d'incidents minimisé. Le ministère de l'Intérieur avait déclaré dimanche soir que le réveillon s'était "déroulé sans incident majeur" mais que "quelques tensions ou troubles à l'ordre public" avaient eu lieu, justifiant l'interpellation de 454 personnes dont 301 placées en garde à vue. Le gouvernement n'a pas donné de bilan exact du nombre de voitures brûlées, se bornant à dire qu'il avait diminué de 20% sur les cinq dernières années. Il a également indiqué qu'il y avait eu 650 "mises à feu directes" de véhicules contre 602 l'année passée.

Le ministère de l'Intérieur avait également fait état de deux CRS et d'un pompier blessés, déplorant des "violences et agressions" "inacceptables" dont "leurs auteurs auront à répondre de leurs actes devant la Justice".