Le FN prépare son affiche "anti-affaires"

  • A
  • A
Le FN prépare son affiche "anti-affaires"
@ MAX PPP
Partagez sur :

Dopé par l’affaire Woerth et le climat de scandales, le parti frontiste repart en campagne.

Eric Woerth empêtré dans l’affaire Bettencourt,les cigares de Christian Blanc ou le permis de construire d’Alain Joyandet : les scandales politiques s’accumulent et le Front national semble s’en frotter les mains. Le parti de Jean-Marie Le Pen est ainsi sur le point de lancer une campagne d’affichage "anti-affaires".

Sur le mode "tous pourris"

Le slogan n’a pas encore été choisi mais les affiches devraient être prêtes d’ici quinze jours, selon les informations d’Europe 1. Devraient suivre des tractages sur les marchés et jusque sur les plages, période estivale oblige.

Le FN est coutumier des slogans sur le mode "tous pourris". Une rhétorique réactivée et renforcée avec la politique de rigueur choisie par le gouvernement.

L'UMP et le PS visés

"Il y a manifestement ‘deux poids, deux mesures’ dans notre pays, et la situation est insupportable pour beaucoup de Français. Au moment où on leur demande de se serrer la ceinture, le jour où M . Baroin annonce qu’il s’attaque aux plus faibles, les personnes âgées, avec les emplois à domicile, les familles avec les logements étudiants, la République est ébranlée par des affaires insupportables sur le plan de l’éthique et de la morale", a argumenté Marine Le Pen, la vice-présidente du parti, interrogée par Europe 1.

Si le FN cogne dur contre la majorité, il n’en oublie pas pour autant le Parti socialiste. Le "tous pourris" a été rebaptisé pour l’occasion "firme UMPS". "De Sylvie Andrieux à Nicolas Sarkozy : Qui du PS ou de l’UMP décrochera le titre de champion de la corruption ?!", peut-on lire dans un message diffusé sur le site internet du FN qui s’attaque plus globalement à la "Ripoux-blique".

Marine Le Pen, candidate à la succession de son père, a d’ailleurs demandé la démission de Nicolas Sarkozy et de l’ensemble du gouvernement.