Le FN et les femmes : de Jean-Marie à Marine

  • A
  • A
Le FN et les femmes : de Jean-Marie à Marine
@ Reuters
Partagez sur :

Le parti prépare de nouvelles mesures pour 2012. Et séduit un électorat de plus en plus féminin.

Depuis plusieurs mois, le FN a changé. Au moins dans son incarnation. L’arrivée de Marine Le Pen en janvier à la tête du parti a-t-elle donné aux femmes une nouvelle image du parti ? "Le passage d’un homme à une femme, de 82 ans à 42 ans change la donne", estime Jean-Yves Camus, spécialiste de l’extrême-droite, joint par Europe1.fr.

Pour Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front national, il n’y a pas vraiment de doute. "On a eu beaucoup moins de mal à trouver des candidates aux cantonales. Il n’y a plus de réticences et de craintes de la part des femmes à s’impliquer dans le parti", raconte-t-elle à Europe1.fr. "Cela se ressent aussi dans l’adhésion. Et ça, c’est sûr, c’est Marine !".

"Les choses sont envisagées différemment"

Mais au-delà de la forme, le FN se cherche encore sur les questions liées aux femmes."L’influence de Marine, qui est une femme, jeune, mère de famille, a changé certaines notions. D’autant qu’elle s’entoure de gens qui pensent comme elle", raconte Marie-Christine Arnautu. Et d’ajouter que si "les choses sont envisagées différemment, c’est certainement dû à Marine".

La présidente du parti avait envisagé qu’un chapitre soit dédié aux femmes dans le programme du parti pour 2012, qui sera présenté en octobre. Mais la question n’a pas vraiment été tranchée au sein du Front national. Sur la question de l'avortement notamment, le parti n’a pas encore fixé sa position. Selon le programme mis en ligne sur le site internet du FN, le mouvement s’oppose toujours au remboursement de l’IVG et propose même un référendum sur la question. "Ce n’est plus d’actualité, ça date de 2007", balaye d’emblée Marie-Christine Arnautu.

"Rendre inutile la loi Veil"

Cinq ans plus tard, la vice-présidente du parti se dit donc favorable au remboursement de l’IVG. "Le FN ne remet pas en cause la loi Veil mais veut la rendre inutile », nuance Marie-Christine Arnautu. Autrement dit, il s’agit de mettre fin aux plus de 200.000 avortements par an en France. Pour que les femmes n’y aient plus recours, la vice-présidente du FN estime qu’il faut passer par l’Education. "Nous voulons remettre la famille et la responsabilité des parents au centre des préoccupations. La contraception existe mais les jeunes femmes tombent quand même enceintes. Ca veut dire qu’à un moment, les parents n’ont pas assumé leur rôle», pense Marie-Christine Arnautu.

Les femmes votent de plus en plus FN

Quant au travail des femmes, rien n’est officialisé sur le papier pour le moment. Les idées sont encore vastes. "Nous ne sommes que dans les grandes orientations", explique Marie-Christine Arnautu. Mais elle assure réfléchir à plusieurs propositions "pour lutter contre la précarité des femmes" parmi lesquelles "mener un audit très précis sur les comparaisons des salaires hommes-femmes", "aménager le temps de transports pour les mères de familles", ou encore "délivrer un salaire aux mères de familles qui arrêtent de travailler".

En 2011, le FN séduirait-il plus les femmes qu’auparavant ? "Les différentiels de vote pour le FN entre les hommes et les femmes se réduit depuis que Marine Le Pen est présidente du parti", explique Jean-Yves Camus, spécialiste de l’extrême droite, joint par Europe1.fr. Et d’appuyer cette tendance : "lorsque Jean-Marie Le Pen était à la tête du parti, 12% des femmes votaient pour le FN. Lors des dernières cantonales, elles étaient 15%, contre 18% pour les hommes".