Le FN dit non à une "diplomatie de cowboys"

  • A
  • A
Partagez sur :

Florian Philippot, vice-président du FN, a dénoncé mardi une "diplomatie de cowboys" dans les menaces occidentales d'intervention militaire en Syrie après un usage d'armes chimiques par Damas jugé "indéniable" par Washington.

"Bien sûr que les images sont choquantes", a commenté sur i>TELE le bras droit de Marine Le Pen à propos de l'attaque qui aurait fait plus de 1.000 morts dans la Ghouta orientale mercredi. "Mais on ne peut décider une intervention militaire sur une image alors qu'on ne sait rien", avec "des preuves en sable", a argumenté le dirigeant frontiste.

Il a rappelé les affirmations de jadis sur les "armes de destruction massive en Irak alors qu'il n'y en avait pas" ou Saddam Hussein  doté de "la 4e armée du monde", "un mensonge officiel". Si l'Occident intervient, "on se met en dehors de la légalité internationale, en dehors de l'ONU, on va aider des rebelles dominés par les islamistes radicaux", qui vont "menacer les femmes, les chrétiens, les Alaouites qui sont quand même 2 millions et seront immédiatement victimes de massacres", a averti M. Philippot.

"Je ne veux pas être complice de cela". "Il ne faut pas mettre au pouvoir les tortionnaires des chrétiens ou des Alaouites", a-t-il insisté.