Le FN attaque Guy Lagache pour "un reportage barbouzard"

  • A
  • A
Le FN attaque Guy Lagache pour "un reportage barbouzard"
@ M6
Partagez sur :

JUSTICE - "Nous avons fait un travail journalistique, au nom du droit à l'information", répond le présentateur, après la diffusion sur D8 d'un documentaire tourné en caméra cachée.

L’INFO. Le Front national ne rigole pas avec les journalistes. Dans Le Point de mercredi dernier, on a ainsi appris que le directeur de cabinet de Marine Le Pen, Philippe Martel, fait des fiches sur les journalistes. "On va vous marcher dessus. De toute façon, les Français vous détestent. Notre plan média, c’est de vous attaquer à mort ", assurait-il. Et jeudi, le FN a annoncé son intention de porter plainte contre le journaliste Guy Lagache, après la diffusion mercredi d'un documentaire sur la chaîne D8, dans lequel un autre journaliste infiltre en caméra cachée l'équipe de campagne d'un candidat FN aux élections municipales. Un sujet totalement assumé par l'intéressé, qui le justifie par le refus du FN de laisser un journaliste suivre ce candidat.

>> La bande annonce du documentaire incriminé :

"Un reportage honteux de malhonnêteté". Ce reportage, tourné à Lens (Pas-de-Calais), révèle de nombreuses incompétences de la tête de liste, Hugues Sion, ainsi que les liens entretenus avec le groupuscule nationaliste Bloc identitaire. Dans un communiqué diffusé jeudi, le secrétaire général du FN, Steeve Briois, déplore "un reportage honteux de malhonnêteté (...) loin de l'enquête journalistique". "Son seul intérêt réel est de montrer une fois encore la vraie face du groupe Canal+, une chaîne au service du pouvoir et en charge des sales besognes dans un but militant et partisan", estime Steeve Briois, qui appelle également à la démission de Guy Lagache. Le maire d’Hénin-Beaumont annonce par ailleurs qu'il va porter plainte pour "avoir fait enregistrer des conversations privées par un de ses employés sous une fausse identité et une fausse fonction".

Lagache : "légitime de savoir comment fonctionne le FN". Interrogé par Europe 1 vendredi, Guy Lagache assume sur toute la ligne. "Je revendique ce que nous avons fait : un travail journalistique, avec la distance nécessaire", assure-t-il. Pour le journaliste, la caméra cachée se justifiait à partir du moment où le parti avait refusé une demande de reportage en bonne et due forme. "Nous avons demandé au Front national de pouvoir suivre un candidat qui se préparait aux élections municipales", explique-t-il. "On a eu un refus. A partir de là, on s'est dit qu'il était tout de même légitime de savoir comment fonctionne un parti qui veut exercer le pouvoir et conquérir des villes". Et Guy Lagache de se porter garant de l'honnêteté du reportage : "Notre travail n'est pas à charge, évidemment pas militant. On voulait simplement montrer une réalité, au nom du droit à l'information des citoyens que nous sommes".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

LE FAIT MEDIAS DU JOUR - Dans les coulisses du FN