Le directeur de campagne de Collard claque la porte

  • A
  • A
Le directeur de campagne de Collard claque la porte
Philippe Asencio, directeur de campagne de Gilbert Collard, candidat FN à la mairie de Saint-Gilles, dans le Gard, jette éponge.@ REUTERS
Partagez sur :

Désabusé, ce soutien du candidat FN à la mairie de Saint-Gilles, dans le Gard, jette l’éponge.

Ça lui a "coûté la santé et beaucoup d’argent". Philippe Asencio, directeur de campagne de Gilbert Collard, candidat FN à la mairie de Saint-Gilles, dans le Gard, jette éponge, plus que déçu par son ex-équipe. "94 % des personnes viennent pour l’argent et le pouvoir et 6 % des colistiers s’investissent pour leur commune, ça fait du déchet tout ça", déplore-t-il sur son compte Facebook.

Le candidat frontiste, interrogé par Midi Libre, livre lui une autre explication. Il rappelle que Philippe Asencio avait été frappé par plusieurs individus, en novembre dernier et qu'un autre incident se serait aussi déroulé en prison, où l’homme est surveillant. "Ce qu’il a subi l’a profondément marqué, c’est un syndrome post-traumatique". Quant aux accusations portées par le "déserteur", le député du Gard réfute : "C’est pas vrai. Ce sont des braves gens qui se démènent."