Le (deuxième) grand oral de Fillon

  • A
  • A
Le (deuxième) grand oral de Fillon
Comme en 2007, François Fillon va détailler sa feuille de route aux députés lors d'un discours de politique générale.@ REUTERS
Partagez sur :

Le Premier ministre prononce à 15 heures, à l’Assemblée, son discours de politique générale.

Il y aura un air de déjà-vu mercredi à l’Assemblée nationale. Trois ans après, François Fillon, reconduit à son poste par Nicolas Sarkozy, prononce son deuxième discours de politique générale. Mais c’est avec une autre stature que le Premier ministre se présentera devant les députés. Il est sorti clairement renforcé du remaniement, et ce n’est plus un simple collaborateur de Nicolas Sarkozy que la représentation nationale écoutera.

A l'issue du conseil des ministres, mercredi matin, le Premier ministre est apparu très souriant dans la cour de l'Elysée. Selon les premières indiscrétions, le discours de politique générale n'a pas été évoqué pendant le conseil, mais François Fillon et Nicolas Sarkozy se sont vus à 9 heures, en tête-à-tête. Le Premier ministre a rencontré mardi Christian Jacob, nouveau président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, qui lui aurait promis une ovation des députés de la majorité.

"Il va s’affirmer"

A l’Assemblée, de nombreux députés UMP le verraient bien poursuivre son émancipation. "Il va s’affirmer", veut croire Bernard Debré, élu de Paris. "C’est un tournant du quinquennat. Ça nous manquait un peu. C’est vrai, le président de la République a déjà tracé quelques pistes. Mais François Fillon doit désormais les creuser pour nous montrer le chemin qu’on doit prendre avec lui."

A Matignon, on tempère cet enthousiasme. L’entourage du Premier ministre n’a qu’un mot à la bouche : continuité. "François Fillon vient d’être reconduit, ce n’est pas le moment qu’il va choisir pour se démarquer", dit l’un des ses proches. L’enjeu pour lui n’est en effet plus d’établir un rapport de force avec l’Elysée. Il a d’ailleurs discuté une heure lundi avec Nicolas Sarkozy sur ce discours, et il le reverra mercredi matin avant le conseil des ministres.

Le discours de… Copé

Mais la consécration annoncée à l’Assemblée nationale n’a pas fait oublier à François Fillon que le Sénat n’est pas dans le même état d’esprit. Et afin de ménager les élus de la majorité de la Haute assemblée, le Premier ministre a dépêché Alain Juppé, qui lira le même discours en même temps aux sénateurs. Et il se rendra en personne jeudi au Sénat pour y prononcer un discours plus court.

François Fillon tient donc à rassembler les élus de la majorité au Parlement. Mais s’il y a une rivalité à chercher, elle est du côté de l’UMP. Jean-François Copé, l’autre grand vainqueur de la séquence du remaniement, prononcera son tout premier discours de secrétaire général du parti majoritaire dans la soirée. Quelques heures à peine après le discours du Premier ministre.