Le dernier jour des ministres en 2012

  • A
  • A
Le dernier jour des ministres en 2012
@ maxPPP
Partagez sur :

Leur mission : être au plus près des Français. Jean-Marc Ayrault montrera l’exemple.

Il ne sera pas dit que les ministres ont bien profité des fêtes de fin d’année. Depuis une dizaine de jours, la communication est limpide : pas de répit pour l’exécutif. La visite « surprise » de François Hollande au marché de Rungis, la semaine dernière, entrait à plein dans cette stratégie. Alors, pour le dernier jour de l’année, l’Elysée a passé la consigne à tous les ministres : au boulot !

Ayrault, l’exemple. Après la censure de la contribution à 75%, samedi, - et les nouvelles accusations d’amateurisme qui en ont découlé -, le Premier ministre doit ouvrir une nouvelle séquence pour faire oublier ce camouflet. Dans la matinée, c’est Manuel Valls qui sera dans son bureau, avant un entretien avec Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l'innovation et de l'économie numérique. Dans la soirée, Jean-Marc Ayrault visitera la préfecture de police de Paris et un centre de commandement des pompiers, avant de se rendre dans un centre d’aide aux plus démunis.

>> A LIRE AUSSI : Déficit, Ayrault maintient le cap

26.11.Montebourg.Reuters.930.620

© REUTERS

Les ministres sur le terrain. La consigne vient directement de l’Elysée. La meilleure façon de tuer les critiques sur l’absence du gouvernement pendant les vacances, c’est de se montrer sur le terrain. Les ministres ont donc reçu un mot d’ordre : souligner la continuité des services publics le soir du réveillon. Manuel Valls fera ainsi la tournée des dispositifs de sécurité et de secours. Après une semaine au ski, Arnaud Montebourg sera de retour chez lui, dans une usine de Saône-et-Loire qui a brûlé la semaine dernière. Le ministre de la Défense ne déroge pas à la tradition : Jean-Yves Le Drian est en effet en Afghanistan pour soutenir les derniers soldats déployés : "je m’y rends parce que des soldats français y sont toujours et parce que le fait d’avoir leur ministre à leur côté, en ce moment où on achève notre retrait, aura un sens symbolique assez fort", a-t-il déclaré.

>> A LIRE AUSSI : Un voyage ministériel secret dévoilé par erreur

Hollande à Rungis

© Reuters

Les vœux de Hollande. Il se prépare pour un exercice incontournable de la fonction présidentielle : les vœux à la nation. En privé, il raconte avoir visionné les vœux de ces dernières années sous Chirac et Sarkozy et en avoir tiré une conclusion : les anciens présidents annonçaient à chaque fois une année difficile. Selon les informations d'Europe 1, il veut donc rompre avec la tradition, avec ce message : "le plus gros de la crise est derrière nous". Des vœux de gravité et d’espérance donc, qui dureront une dizaine de minutes, en tout début de soirée. Après sa déclaration à la télévision, le chef de l’Etat ira ensuite rendre visite à un service public d'urgence "en région parisienne", a indiqué l'Elysée. "Il s'agit de saluer le travail des fonctionnaires des services d'urgence un soir de fête", explique-t-on sans plus de précisions dans l'entourage du président.

>> EN VIDÉOS : De Pompidou à Sarkozy, leurs 1ers vœux

Et demain, on bosse. Enfin, pas tout à fait. Dans l’agenda du Premier ministre et du président, le premier jour de l’année est vierge. Les deux hommes se retrouveront mercredi pour déjeuner ensemble. La rentrée officielle est prévue jeudi prochain lors du traditionnel petit-déjeuner de tous les ministres de la place Beauvau. La semaine se terminera par un double séminaire de travail à Matignon. Au programme : emploi et programme d’action du gouvernement pour 2013.