Le député Poisson se mouille

  • A
  • A
Le député Poisson se mouille
@ MAXPPP
Partagez sur :

1ER AVRIL - Le député des Yvelines veut protéger les élus portant le nom... d’un poisson.

La blague. Facétieux Jean-Frédéric Poisson ! Le député des Yvelines a montré lundi à l’occasion du 1er avril qu’il n’était pas seulement cet élu UMP capable de ferrailler nuit et jour contre le mariage pour tous à l’Assemblée, et qu’il pouvait aussi faire preuve d’humour. Il propose en effet une loi pour protéger les députés qui, comme lui, portent le nom d’un animal marin. Et ce, dit-il, afin d'agir dans le cadre de la préservation des espèces.

Qui est concerné ? Quatre députés UMP seraient concernés pas une telle loi. Il s’agit de Jean-Frédéric Poisson lui-même, de Philippe Goujon, de Franck Marlin et de Jean-Marie Tétart.

"Le rire doit avoir un statut protégé". Le député Poisson a expliqué sa démarche au Parisien. "Il n’y a pas de raison d’écarter l’Assemblée de la tradition du canular du 1er avril. Elle a tendance à disparaître alors que nos anciens la vivaient comme un moment de décompression", assure l’élu des Yvelines. "Le rire doit avoir un statut protégé, même en temps de crise".

goujon-carre

Une initiative qui ne fait pas dire tout le monde. Parmi les députés concernés par cette loi pour le moins farfelue, il y a celui qui trouve cela drôle, et l’autre. "Il m’en a parlé et je l’appuie car la France possède une tradition d’humour et de fantaisie qui doit perdurer. Il n’est pas question d’être toujours sinistre", abonde ainsi Philippe Goujon (photo), député de Paris. Jean-Marie Tétart n’est pas sur le même ligne. "En des temps plus cléments, une telle initiative aurait pu effectivement faire sourire", écrivait-il dans un communiqué le 29 mars. "Mais avec cette crise qui dure et au lendemain de l'intervention du Président de la République, les Français attendent autre chose de leurs élus nationaux que ces blagues potaches du 1er avril."

La blague aura en tous cas eu le mérite de faire gazouiller sur Twitter. Exemples avec le député socialiste Régis Juanico et le son confrère UMP Lionnel Luca.