Le déficit ramené à 2,7% en 2017 ? "C'est bidon. C'est un mensonge", selon Fillon

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien Premier ministre était l'invité du Grand Rendez-vous d’Europe1 - Les Echos - i-Télé. 

INTERVIEW

Selon Michel Sapin, ministre des Finances, le déficit public passera en dessous des 3% du PIB en 2017, à 2,7% précisément. Crédible ? "C'est bidon. C'est un mensonge. Personne ne peut dire que le déficit sera à ce niveau là compte tenu des dépenses prévues", accuse François Fillon, invité dimanche du Grand Rendez-vous d’Europe1 - Les Echos - i-Télé.

"La gauche ne fait aucun effort". "Quel que soit l'homme qui sera élu président de la République, le déficit sera creusé en 2017. Il y a entre 15 et 20 milliards de dépenses publiques supplémentaires non financées, et qui seront déjà dépensées en 2017", assure le candidat à la primaire LR. "La gauche ne fait aucun effort pour réduire les déficits", dénonce-t-il, proposant une hausse de la TVA de deux points, une suppression de 500.000 postes dans la Fonction publique (accompagnée d'une hausse du temps de travail de 35 à 39h) mais aussi une baisse des charges de "50 milliards" pour les entreprises et "10 milliards" pour les ménages, afin de "relancer la compétitivité. "Aucun candidat n'a un programme aussi cohérent", conclut-il.