Le déficit de l’Etat creusé par la crise

  • A
  • A
Le déficit de l’Etat creusé par la crise
Partagez sur :

Le déficit budgétaire de l’Etat atteignait 86,6 milliards d'euros fin juin. Un chiffre record mis sur le compte de la crise économique.

Le déficit du budget de l'Etat culminait à 86,6 milliards d'euros à la fin du mois de juin 2009 alors qu’il ne dépassait pas les 33 milliards (32,8) à la même date en 2008. Soit 49,8 milliards d’euros d’augmentation en un an. Un bond que le ministère du Budget explique par "le poids de la conjoncture économique sur l'évolution des recettes et, à hauteur de 21,5 milliards, par l'effet des différentes mesures de soutien de l'économie".

Le 30 juin, le ministre du Budget Eric Woerth avait déclaré à l'Assemblée nationale que le déficit de l'Etat atteindrait 125 à 130 milliards d'euros cette année, dont environ 85 milliards - les deux tiers – à cause de la crise. A la fin du mois de juin, les dépenses totales de l’Etat atteignaient 180,6 milliards d'euros contre 173,5 milliards un an plus tôt. Les recettes du budget s'établissaient quant à elles à 117,3 milliards contre 156,1 à la même date en 2008.

Quant aux recettes fiscales, elles s'élèvent à 108,5 milliards, c’est-à-dire 35,6 milliards de moins que l’an dernier. Une baisse causée, toujours d’après le ministère, par "l'évolution défavorable de la conjoncture et, à hauteur de 8,9 milliards, par l'effet des mesures de soutien à la trésorerie des entreprises dans le cadre du plan de relance".