Le débat sur l'identité nationale a déjà commencé

  • A
  • A
Le débat sur l'identité nationale a déjà commencé
Partagez sur :

Avant son ouverture officielle lundi, deux sondages alimentent déjà le sujet. Et conforteraient la proposition d'Eric Besson.

Ils sont 60% à penser que "c'est une bonne chose" que l'identité nationale devienne un thème de débat, selon un sondage publié dimanche parLe Parisien/Aujourd'hui en France. Les Français estiment à (80%) que la langue française est un élément important qui constitue l'identité de la France, viennent ensuite la République (64%), le drapeau tricolore (63%) ou la Marseillaise (50%). Faisant référence "aux sondages de ces 48 heures", le ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale Eric Besson a déclaré dimanche sur France Inter : "Le peuple français s'est déjà saisi du débat sur l'identité nationale et il a envie qu'il ait lieu".

L'hymne nation a fait l'objet d'un autre sondage, qui, lui aussi, anime déjà le débat sur la proposition d'Eric Besson de lancer une discussion sur le sujet. Une majorité de Français apparaît attaché à leur hymne national, 77% se disant favorables à l'apprentissage de la Marseillaise à l'école, selon un sondage Ifop à paraître dimanche dans Dimanche Ouest-France. A la question, "personnellement, vous sentez-vous fier d'être Français", également posée par le sondage, 89% des personnes interrogées ont répondu "oui", 46% se disant même "très" fiers. Une autre étude publiée jeudi indiquait que les Français jugeaient cette proposition purement "électorale".

Le véritable débat sur l'identité nationale doit s'ouvrir lundi dans les préfectures. "J'ai envie de lancer le débat sur qu'est-ce qu'être Français, quelles sont les valeurs qui nous relient (...). Il faut réaffirmer les valeurs de l'identité nationale et la fierté d'être français", avait indiqué la semaine dernière le ministre de l'Immigration. Dès lundi, les 100 préfectures et les 350 sous-préfectures sont chargées d'organiser le débat avec "les forces vives de la Nation". Mardi, le ministre donnera une conférence de presse avec Jean-François Copé (patron des députés UMP), Gérard Longuet (président du groupe UMP au Sénat) et Michel Barnier (eurodéputé) sur "l'engagement des groupes parlementaires" dans le débat.

Les discussions seront alimentées par le rapport du Haut Conseil à l'Intégration, "Faire connaître les valeurs de la République", et un rapport parlementaire sur "le respect des symboles de la République". Le débat "s'achèvera avant le 28 février" avec une synthèse générale d'Eric Besson.

> Le plaidoyer de Sarkozy sur l'identité nationale