Le couple Pulvar-Montebourg pris à partie
© MAXPPP

Une quinzaine d'individus "scandant des slogans d'extrême-droite" s'en serait pris à eux mardi soir.

La journaliste Audrey Pulvar a raconté sur son compte Twitter avoir été prise à partie mardi soir - avec son compagnon le député socialiste Arnaud Montebourg - par une quinzaine d'individus scandant des injures antisémites et des slogans favorables au FN. Arnaud Montebourg a confirmé les dires de sa compagne et a, lui aussi, donné sa version mercredi en fin de matinée en mettant en cause le FN.

Une enquête ouverte

Immédiatement après les faits qu'ils situent vers 22h40, la journaliste et le député ont été porté plainte dans un commissariat du 16ème arrondissement de Paris. D'après les informations recueillies par Europe1 auprès des enquêteurs, des membres de la BAC se sont rendu le soir même, accompagnés du couple, sur les lieux de l'agression présumée à savoir la terrasse du bar Park's Boulevard situé à l'angle du boulevard Murat et de la rue Molitor. Ils n'ont trouvé qu'une terrasse vide.

L'enquête a été confiée au Service d'investigation transversale. Le quartier était assez fréquenté mardi soir : un rassemblement à la mémoire d'un supporter du PSG avait notamment lieu vers 20 heures devant le Parc des Princes.

La version d'Audrey Pulvar

En l'absence, pour l'instant, d'autres témoignages, les versions la plus détaillée reste celle d'Audrey Pulvar. "Angle du boulevard Murat et de la rue Molitor, rentrant à pied avec mon compagnon, nous avons été pris à partie par une quinzaine d'individus aux cris de 'La France aux Français' et autres 'Le Pen président'", a raconté la journaliste sur le compte Twitter de son émission sur France Inter.

pul930

"Madame Le Pen, cautionnez-vous ?"

"Parmi les chants scandés sur notre passage : 'Jean-Marie nous a donné la permission de minuit pour chasser les youpins de Paris', ou encore 'juden, juden, juden!'. Nous avons essuyé des jets de verres qui se sont brisés dans notre dos avant l'intervention de quelqu'un du personnel à moins que ce ne soit le chef de la meute ?", poursuit-elle.

"Madame Le Pen, cautionnez-vous ?", conclut Audrey Pulvar en interpellant la présidente et candidate du Front national à l'élection présidentielle.

"Des gens se réclamant apparemment du FN"

Sur Europe1 mercredi matin, la journaliste a précisé avoir été "glacée" lorsque les individus ont entonné : "Jean-Marie nous a donné la permission de minuit pour chasser les youpins de Paris".


"Tout ça a duré quelques minutes, le temps que nous arrivions à leur hauteur", a encore raconté la journaliste sur notre antenne en précisant que l'agressivité de ces individus lui avait fait "froid dans le dos".

Audrey Pulvar a, de nouveau, demandé à Marine Le Pen de "clarifier sa position par rapport un incident comme celui-là". "Au-delà de mon cas personnel, quelle est sa réaction quant au fait que des gens qui apparemment se réclament du FN tiennent de tels propos ?", a interrogé la journaliste.

Sur Europe1 mercredi matin, Marine Le Pen a condamné l'agression tout en sommant la journaliste de s'expliquer sur ses "accusations très graves". De nombreuses personnalités ont fait part de leur indignation dès l'annonce de l'agression du couple.