Le coup de colère de Nicolas Hulot

  • A
  • A
Le coup de colère de Nicolas Hulot
La réaction de Nicolas Hulot à l'annonce de la date des primaires des Verts ne s'est pas fait attendre.@ MAX PPP
Partagez sur :

INFO E1 - Le probable candidat aux primaires des Verts est furieux de la date du scrutin, fixé en juin.

"Si c'est comme ça, la primaire vous la ferez sans moi". La réaction de Nicolas Hulot à l'annonce de la date des primaires des Verts ne s'est pas fait attendre. Le probable candidat a aussitôt envoyé un texto à Cécile Duflot et Eva Joly.

Duflot et Joly calment le jeu

Nicolas Hulot a prévu d'annoncer sa candidature à la primaire la semaine prochaine. Mais il n'avait pas imaginé un tel scénario. Alors qu'il voulait un scrutin en septembre, les Verts ont fixé le vote aux 24 juin et 9 juillet prochains.

Après sa première réaction, épidermique, la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, le rappelle pour calmer le jeu. Eva Joly lui répond à son tour et l'encourage à continuer.

Simple coup de colère ou volonté réelle de jeter l'éponge ? Tout est possible avec Nicolas Hulot. Y compris, d'après son entourage, une candidature en solo, sans l'étiquette d'Europe Ecologie les Verts.

Pas le bon timing

Il faut dire que pour le candidat potentiel, le compte n'y est pas. Ce calendrier va à l'encontre de sa stratégie : en dire le moins possible, ne pas s'abîmer dans une campagne qui démarre trop tôt. Dans son camp, c'est la consternation. "On prend du recul, et du repos", confie l'un de ses proches.

"S'il pensait que son charisme médiatique suffirait à l'imposer dans le parti, Nicolas Hulot a la réponse : ça ne sera pas aussi simple", rétorque un élu.