Le compte Twitter anonyme de François Hollande démasqué ? : "C'est un poisson d'avril"

  • A
  • A
Le compte Twitter anonyme de François Hollande démasqué ? :  "C'est un poisson d'avril"
@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat partage ses traits d'esprit sur Twitter via le compte anonyme GeorgesBertri19, racontait Rue89. Sauf qu'il s'agissait d'un canular, de saison.

Mise à jour 10h44 : C'est un poisson d'avril !"

Contacté par Europe 1, Gaspard Gantzer, conseiller en communication du président de la République cité dans le papier de Rue89/L'Obs, confie que "ce papier est un poisson d'avril, je vous le confirme !". 

Le poisson d'avril (sur le compte Twitter de Hollande)...

En décembre dernier, une fois annoncé qu'il ne participera pas à la primaire, François Hollande commence à tweeter via un compte anonyme, racontait L'Obs samedi matin.

Le compte en question ? @GeorgesBertri19 écrivait L'Obs, taquin, qui cite même une source proche de l'Elysée ayant confié l'existence d'un compte personnel du chef de l'Etat. Georges est le prénom du père de François Hollande, Bertri le nom en verlan de sa mère (Tribert), s'amuse L'Obs. Le chiffre 19 faisait, lui, référence à la Corrèze.

Sur ce compte, François Hollande s'autorise traits d'esprits, piques, et taquineries. Sur Emmanuel Macron, il écrit par exemple en légende d'un montage photo montrant Boris Vian et Emmanuel Macron : "Emmanuel Macron ressemble à Boris Vian, mais ce n'est pas "la complainte du progrès" qu'il nous chante"... Pour Ségolène Royal, il tweete : "Fameuse Ségolène, elle a même réussi à se placer sur les pages d'erreur du site de son ministère...". Enfin, on peut citer ce tweet montrant une photo d'un tableau où un buffle se fait attaquer par deux tigres près d'un précipice : "Il faut aller à Singapour pour trouver une parfaite métaphore de la situation politique actuelle", relève GeorgesBertri19.

Depuis que la journaliste de l'Obs a demandé "François Hollande, est-ce vous?" en DM à GeorgesBertri19, celui-ci a passé son compte en privé. Sauf que ce compte, créé en mars 2017, est en fait donc bien un poisson d'avril...

... une tradition chez Rue89. La rédaction du site Rue89, lancé le 6 mai 2007 et propriété du groupe l'Obs depuis 2011, s'est taillée depuis 2008 une jolie réputation de "serial" piègeuse de médias avec ses poissons d'avril. Citons, en vrac, la commission à l'Elysée chargée de sauver le point-virgule (2008), la chronique de 50 Shades of Grey (2013) ou le témoignage de la victime du "Casse-toi pov' con" (2012). En 2015, Ru89 avait fait croire à l'existence de "détecteurs de fumée espions". "La rédaction se creuse la cervelle pour vous piéger (un peu) et vous fait rire (beaucoup)", écrivait-elle. Et bien en 2017, c'est encore réussi !