Le casting des nouveaux préfets

  • A
  • A
Le casting des nouveaux préfets
Le gouvernement socialiste continue à faire le ménage à la tête de l'administration et a nommé 11 préfets.@ MAPPP
Partagez sur :

Le gouvernement socialiste continue à faire le ménage à la tête de l'administration.

La valse des postes a commencé dès la fin du mois de mai. Le gouvernement avait commencé par remplacer les hommes de Nicolas Sarkozy à la tête de la police - Frédéric Péchenard, Michel Gaudin, et Bernard Squarcini. Mercredi, la nomination de onze préfets a été validée lors du dernier Conseil des ministres avant la trêve estivale.

prefet raphael le mehauté MAXPPP 930620

© MAXPPP

Le Breton Raphaël Le Méhauté est nommé préfet hors cadre et secrétaire général du comité interministériel de prévention de la délinquance. Il était jusqu'à présent préfet délégué pour l'égalité des chances auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur depuis 2010, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud et préfet des Bouches-du-Rhône.

Jean-François Cordet est nommé préfet de la région Picardie et préfet de la Somme (hors classe). Il était jusqu'à présent préfet en position de service détaché et dirigeait l'office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) depuis 2007, indique L'Union. Il avait été préfet de l'Aisne entre 1998 et 2000.

prefet michel lalande MAXPPP 310310

© MAXPPP

Michel Lalande quitte la Réunion dont il était le préfet depuis 2010. Il est nommé préfet de la région Basse-Normandie et du Calvados (hors classe). "Après deux ans et demi passés à la Réunion, où il a notamment dû gérer les attaques de requins ou encore les incendies du Maïdo, Michel Lalande affirme que son mandat l’a profondément marqué", croit savoir le site réunionnais linfo.re. En Basse-Normandie, il succède à Didier Lallement, qui devient secrétaire général du ministère de l’Intérieur et haut fonctionnaire de Défense, précise Ouest-France. Ce dernier avait notamment eu à gérer la sécurité du G8 de Deauville en mai 2011.

Cette nomination entraîne un jeu de chaises musicales dans les préfectures. Michel Lalande est ainsi remplacé à la Réunion par Jean-Luc Marx, jusqu'à présent préfet de l'Allier. Ce dernier est remplacé par Benoît Brocart, jusqu'à présent préfet du Territoire de Belfort. Et c'est Jean-Robert Lopez, administrateur civil hors classe, qui est nommé préfet du Territoire de Belfort.

prefet  richard samuel MAXPPP 310310

© MAXPPP

Autre effet domino, avec la nomination de Richard Samuel, jusqu'à présent préfet de Maine-et-Loire, à la préfecture de l'Isère (hors classe). Il est remplacé dans le Maine-et-Loire par François Burdeyron, préfet du Vaucluse.

Et ce dernier est remplacé par Yannick Blanc. Cet ancien directeur général de la police générale avait fait l’objet d’une enquête de l’Inspection générale des services après des soupçons d'un trafic de cartes de séjour. Yannick Blanc avait dénoncé une chasse à l'homme car il était marqué à gauche.

Jean-Christophe Moraud est nommé préfet de l'Orne. Il remplace Joël Bouchité, arrivé il y a moins d'un an dans le département. Cet ancien patron des Renseignements généraux avait été conseiller pour la sécurité intérieure à la Présidence de la République - un poste créé par Nicolas Sarkozy, indique Ouest-France.

Henri d'Abzac est nommé préfet des Hautes-Pyrénées. Jérôme Gutton est nommé préfet de l'Indre. Enfin, Jean-Pierre Laflaquière est nommé haut commissaire de la République en Polynésie française.