Le candidat Sarkozy va vite, trop vite

  • A
  • A
Le candidat Sarkozy va vite, trop vite
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le magazine AutoPlus a suivi les prétendants à l'Elysée sur les routes et les a classés.

Si les candidats étaient classés en fonction des points de leur permis de conduire, les petits candidats seraient à l'honneur. C'est en tout cas ce que révèle une enquête du magazine AutoPlusqui a suivi les candidats afin de voir si leurs cortèges respectaient, ou non, le Code de la route.

Sarkozy flashé à 200 km/h

AutoPlus a donc classé les candidats selon le nombre de points qu'il leur resterait sur leur permis. Verdict, le président sortant obtient le bonnet d'âne : il ne lui reste qu'un seul point. Le candidat UMP aurait pu perdre onze points en seulement deux mois. Les équipes d'AutoPlus ont même filmé le cortège du président sortant roulant à plus de 200 km/h, sur une autoroute limitée à 130.

>> Pour voir la vidéo d'AutoPlus, cliquez ici.

En revanche, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon composent le duo de tête avec leurs 12 points intacts. Quant à Marine Le Pen, elle prend la troisième place avec 9 points. Sujette à quelques petits excès de vitesse, sa conduite est néanmoins irréprochable en ville, d'après le journaliste d'Autoplus qui a suivi la candidate. Pour François Bayrou, avec cinq points, on recense notamment quelques petits excès de vitesse et un dépassement de ligne blanche. Quant à François Hollande, il ne lui resterait plus que quatre points, notamment à cause d'un "demi-tour en sens interdit".

Philippe Poutou, Nicolas Dupont-Aignan, Jacques Cheminade et Nathalie Arthaud ont pour leur part échappé à ce contrôle routier.

Le magazine délivre toutefois un relatif satisfecit général aux candidats qui "se sont un peu calmés" par rapport à 2007, rappelant au passage que, selon ses observations, le président Jacques Chirac s'était "toujours montré irréprochable".

Sarkozy déjà en tête en 2007…

En 2007, lors de la dernière campagne présidentielle, ceux qu'on appelle les "petits candidats" n'avaient pourtant pas échappé aux enquêteurs d'Auto Hebdo. Olivier Besancenot avait ainsi accumulé plusieurs "petites" infractions, notamment des excès de vitesse à 135km/h au lieu de 110, qui lui avaient valu la perte de quelques points sur son permis de conduire. Et Arlette Laguiller avait elle aussi perdu des points pour avoir roulé à 130 km/h au lieu de 90.

Pour les autres, le trio de tête était composé des trois principaux candidats avec, en tête, Nicolas Sarkozy, repéré à 130 km/h au lieu de 70, suivi de François Bayrou et Ségolène Royal avec, au compteur, respectivement 120 km/h au lieu de 70 et 158 km/h au lieu de 110.

… mais aussi en 2005

Le candidat UMP a donc été, pendant deux campagnes consécutives, en tête du classement en termes d'excès de vitesse. Et on peut même remonter encore plus loin, lorsqu'il était au ministère de l'Intérieur, place Beauvau. En novembre 2005, le magazine avait, en effet, suivi pendant trois semaines Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin, les deux rivaux pressentis pour la succession de Jacques Chirac. Résultat : Nicolas Sarkozy aurait perdu 40 points.