L'université d'été du PS s'annonce animée...

  • A
  • A
L'université d'été du PS s'annonce animée...
@ Reuters
Partagez sur :

Le remaniement sera au centre de toutes les discussions. Et l'aile gauche du PS a bien l'intention de se faire entendre.

L'INFO. A la fin de la semaine, toute la "famille" socialiste sera réunie, comme chaque année, à La Rochelle pour son Université d'été. Traditionnel théâtre des querelles internes, le millésime 2014 devrait être un peu plus corsé encore que les saisons précédentes. Le remaniement opéré par le duo Valls-Hollande sera au centre de toutes les discussions. Et, selon les informations de Caroline Roux, éditorialiste politique d'Europe 1, l'aile gauche du PS est déjà en train de fourbir ses armes.



Le bazar va continuer à La Rochellepar Europe1fr

"Ils ont été virés du gouvernement, pas du PS". Les mécontents ont tout prévu. Vendredi, les aubrystes - sans Martine Aubry, qui a toutefois fait savoir qu'elle prendrait prochainement la parole - organiseront leur dîner. Des oreilles vont siffler. Le lendemain matin, les députés frondeurs organiseront leur réunion pour savoir comment défendre une ligne plus à gauche dans le parti. Un des ministres débarqués pourrait même passer une tête… Car si Arnaud Montebourg ne sait pas encore s'il se déplacera - "il a pris un sérieux coup sur la tête", confie un de ses alliés -, Benoît Hamon, lui, sera bien présent. Le désormais ancien ministre de l'Education nationale a même passé un coup de fil à l’un des organisateurs de la Rochelle pour savoir si son intervention en séance plénière était maintenue. Elle l'est car, comme le confie Jean-Christophe Cambadélis, patron de la rue de Solferino, "le débat est autorisé dans le parti. Ils ont été virés du gouvernement, pas du PS". Aurélie Filipetti animera d'ailleurs elle aussi une table ronde.

>> A LIRE AUSSI - Nouveau gouvernement Valls : ce qu'ils en pensent

Et à la fin, des applaudissements pour Valls. A la terrasse des cafés et dans les salles de réunion, ça va balancer sur les choix du duo Valls-Hollande, sur la méthode, la ligne, le choix des hommes. Des sifflets vont retentir, certains vont montrer les muscles, les ruades vont s'enchaîner. "Comme d'habitude…", confirme-t-on, résigné, au PS. Mais, à la différence d'un congrès où il faut forcément un gagnant et des perdants, tout se finira pour le mieux, avec un discours de clôture de Manuel Valls. Dont les applaudissements  seront orchestrés.

>> A LIRE AUSSI - Gouvernement Valls II : la liste intégrale