LE 18H’ - Guerre de "bisous" PS-UMP

  • A
  • A
LE 18H’ -  Guerre de "bisous" PS-UMP
@ MAXPPP
Partagez sur :

Une partie de cache-cache, une plainte et un trouble-fête : voici notre carnet de campagne.

Besoin d’un brief sur la journée politique ? Europe1.fr vous propose un résumé de ce qui s’est passé aujourd’hui, en 3 minutes chrono’.

ILS L’ONT DIT

# La phrase du jour : guerre des bisous PS-UMP

"Des bisous toi-même !". La première secrétaire du PS Martine Aubry a suggéré sur RTL à Alain Juppé, qui venait de critiquer François Hollande sur le qualificatif de "président des bisous", d'"essayer un peu" les bisous avec les autres ténors de l'UMP pour y adoucir le climat.

Martine Aubry

© MAXPPP

Elle était interrogée sur une déclaration du maire de Bordeaux qui, en conférence de presse vendredi dans sa ville, a dénoncé l'"enfumage médiatique" que représente à ses yeux l'usage d'un tel qualificatif par le président de la République.

# La passe d’armes du jour : la plainte de Guérini

On  ressort les vieux dossiers. Le président PS du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini a annoncé qu'il allait porter plainte contre le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, pour "recel de violation du secret de l'instruction". Il s'agit d'une "plainte avec constitution de partie civile", a précisé son avocat Me Dominique Mattei, confirmant une information du Monde. Noël Guérini avait déjà déposé plainte en septembre 2011 contre Arnaud Montebourg pour dénoncer la communication par le député de Saône-et-Loire, dans un rapport sur les dérives présumées de la fédération PS des Bouches-du-Rhône, de plusieurs pièces de l'information judiciaire ouverte à Marseille.

# Le soupçon du jour : Moscovici dénonce 

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici est en sûr, l’UMP et le Front national sont prêts à allier leurs forces pour le battre lors des élections législatives dans le Doubs. Le socialiste en veut pour preuve un message Facebook de l’équipe de campagne de son opposant UMP, dont un membre se propose de "trouver une solution avec le FN". (En savoir plus en cliquant ici)



Pour l'heure, son adversaire, l’UMP Charles Demouge, interrogé par France 3, se défend de vouloir trouver un terrain d'entente avec sa rivale FN.

ILS L’ONT FAIT

# Le fait du jour : cache-cache avec les ministres à Lyon

Partie de cache-cache à Lyon. Les ministres Cécile Duflot (EELV) et Benoît Hamon (PS), venus dans la cite des Gaules épauler le candidat écologiste Philippe Meirieu investi par le PS, ont dû semer les troupes rivales du candidat PRG Thierry Braillard proche du maire de Lyon, Gérard Collomb.

Les critiques entre les deux camps ont continué à fuser par conférences de presse interposées, Cécile Duflot estimant que dans cette 1ère circonscription du Rhône "quelques limites ont été franchies", et le maire de Lyon stigmatisant des "Parisiens" qui devraient "s'occuper de leur ministère".

# Le sondage du jour : le FN trouble-fête dans le Gard

Selon un sondage Ifop rendu public vendredi, le candidat FN Gilbert Collard ferait jeu égal, dimanche, au premier tour des législatives avec ses challengers du PS et de l'UMP. Avec 29,5% d’intentions de vote Katy Guyot (PS), Etienne Mourrut (UMP) et le candidat frontiste seraient ainsi à égalité dans la 2e circonscription du Gard.

collard

 

Toutefois, au second tour, cette triangulaire bénéficierait à la candidate du Parti Socialiste qui l'emporterait avec 37% des intentions de vote, devançant ainsi Gilbert Collard (32%) et le député sortant Etienne Mourrut (31%).