Laurent Wauquiez continue de cotiser pour deux mois passés au Conseil d'État

  • A
  • A
Laurent Wauquiez continue de cotiser pour deux mois passés au Conseil d'État
Le statut de Laurent Wauquiez lui permet de cotiser pour la retraite depuis 13 ans pour un travail effectué seulement deux mois.@ AFP
Partagez sur :

Maître des requêtes au Conseil d'État depuis 2004, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a été réintégré dans ses fonctions, en position de détachement, pour cinq ans. 

S'il subit une quelconque défaite électorale dans les années à venir, Laurent Wauquiez ne sera pas perdu. Il pourra réintégrer son poste au Conseil d'État pour lequel il est mis en détachement depuis 2004. Lyon Capitale explique que, début septembre, le favori à la présidence des Républicains a été réintégré dans ses fonctions de maître des requêtes à compter du 20 juin 2017. Et le restera jusqu'en 2022.

Des points retraite pour un travail effectué seulement deux mois.Lyon Capitale explique que Laurent Wauquiez était déjà en détachement de son poste pour siéger à l'Assemblée en tant que député de Haute-Loire. Jean-Christophe Picard, de l'association Anticor, parle de "placard doré". Le statut de Laurent Wauquiez lui permet en outre de cotiser pour la retraite depuis treize ans pour un travail effectué seulement deux mois.

Une pratique légale. D'après Lyon Capitale, la pratique est interdite pour les ministres et les parlementaires depuis la loi Cahuzac mais reste légale pour les autres fonctions, comme celles de de président de conseil régional. 

Marianne avait ainsi révélé en 2014 que François Hollande était en détachement de la Cour des comptes depuis plus de 30 ans. De son côté, Emmanuel Macron avait fait le choix de quitter la fonction publique, après avoir annoncé sa candidature à la présidentielle, fin 2016.