Loi El Khomri : pour Laurent Berger (CFDT), "le gouvernement a un grand pas à faire"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le secrétaire général de la CFDT appelle le gouvernement à collaborer avec les syndicats, après le report de la loi El Khomri, lundi. 

INTERVIEW

Les syndicats ne crient pas encore victoire. Le report de la présentation du projet de la loi Travail au 24 mars, au lieu du 9 mars, ne satisfait pas pour le moment la CFDT. Laurent Berger, le secrétaire général de l’organisation syndicale, attend ainsi que le gouvernement amende son texte. "J’espère qu’on sera écouté, sinon on sera mobilisé. Ce qui compte maintenant, c’est le contenu du texte", a-t-il déclaré sur Europe 1, lundi soir.

"Un grand pas à faire dans l’écoute de nos propositions". Manuel Valls a annoncé qu’il recevra dans la semaine l’ensemble des partenaires sociaux. Une réunion que Laurent Berger compte mettre à profit pour se faire entendre. "Le gouvernement a compris que son texte est déséquilibré et qu’il fait beaucoup de mécontentement parmi les salariés et les jeunes, et qu’il était utile de discuter à nouveau. Pour l’instant, le gouvernement a un grand pas à faire dans l’écoute de nos propositions", a poursuivi Laurent Berger.

"Je crois que la concertation en amont n’a pas été satisfaisante. Les organisations syndicales ont eu ce texte en même temps, voire après la presse. Ce n’est pas une manière de faire. La CFDT restera ferme sur ses exigences et sera évidemment constructive, avec des propositions précises", a conclu le secrétaire général de la CFDT.